Procès Bresaw: Les témoins font le récit des événements

Crédit photo : SPI-Amos.COM
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Le procès de Justin Bresaw se poursuivait  pour une 2e journée aujourd’hui au palais de justice de Val-d’Or. Plusieurs témoins ont défilé devant le jury, racontant les minutes entourant le début d’incendie dans la résidence de la 4e avenue Est à Amos.

La Couronne a débuté en faisant entendre l’une des personnes qui louait une chambre au sous-sol à l’époque, qui a relaté avoir entendu Bresaw écouter des chants, cuisiner et se parler seul une fois dans la nuit qui a précédé les événements du 17 septembre 2012. Le témoin a également relaté avoir discuté de problématiques touchant Bresaw avec la propriétaire du bâtiment, Diane Duhaime la journée même de l’incendie.

Un technicien en scène d’incendie est également venu à la barre expliquer l’ordre des événements. Selon son témoignage, une explosion aurait précédé l’incendie de la résidence. Il explique cette situation par la présence de débris pratiquement intacts à l’extérieur de la résidence et différents indices. Il a également ajouté que des traces d’accélérant avaient été retrouvées sur la scène. L’expert a également expliqué que selon ses conclusions, un rond de cuisinière aurait allumé les gaz présents dans  le bâtiment causant une déflagration.

Les témoignages se sont poursuivis en après-midi où 4 témoins ont relaté leur arrivée sur les lieux au moment de l’explosion. Ils ont mentionné avoir vu un homme souffrant de calvitie quitter les lieux rapidement avec une voiture bleue.  Ils ont également mentionné avoir tenté de pénétrer dans la résidence en flammes pour voir si des résidents étaient à l’intérieur et entendu la voix d’un homme se disant incapable de sortir.

Le locataire du logement du haut a également relaté à la cour avoir entendu des lamentations provenant selon-lui du sous-sol plusieurs minutes avant la déflagration.

Le procès se poursuit demain et il est possible de suivre les procédures aux palais de justice de Val-d’Or et Amos.