2 jours de grève en Abitibi-Témiscamingue

Photo :Leithicia Babin -Rouyn-Noranda

Le secteur public était en grève lundi et le sera également mardi. Des milliers d’employés du domaine de l’éducation et du monde de la santé ont tenu des lignes de piquetage dans les différentes villes de l’Abitibi-Témiscamingue.

À Rouyn-Noranda, plus de 1000 travailleurs sont descendus dans les rues pour terminer leur marche devant le bureau du ministre Luc Blanchette.

Les membres du Front commun CSN–FTQ–SISP soutiennent que  le gouvernement libéral maintient des offres inacceptables.

« Plus d’un an après le début des négociations, le Conseil du trésor ose nous remettre de nouvelles offres sans aucune concession quant à nos préoccupations par à rapport à l’appauvrissement et à la perte d’expertise dans le secteur public, dénonce la vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux, Francine Lévesque. Face au mépris et à l’arrogance du ministre Coiteux, il nous faut poursuivre la grève, dernier moyen à notre disposition afin de préserver l’accès à des services de qualité pour la population de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ».

La grève tournante se poursuivra donc mardi à moins d’un changement majeur.