L’incendie chez GCR Centres De Pneus à Amos ne serait pas criminel

Photo: François Munger - MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

L’enquête sur l‘incendie chez GCR Centres De Pneus à Amos le 18 novembre révèle que le brasier ne serait pas criminel. Selon la Sûreté du Québec, la théorie principale envisagée est que l’incendie se serait déclenché dans une presse chauffante pour pneus située à l’arrière du commerce.

On rappelle que le brasier s’est déclenché vers 4h dans le commerce de la route 111 Est à Amos. À l’arrivée des services d’urgence, les flammes étaient déjà bien visibles. L’embrasement était généralisé et un imposant nuage de fumée se dégageait .

Peu avant 7h, un 2e incendie s’est déclenché un bâtiment situé de l’autre côté de la route, le vent aurait pu transporter des tisons qui ont allumés le 2e incendie selon les premières constatations.