Entente entre la Ville de Rouyn-Noranda et ses pompiers et pompières à temps partiel

Roch Hagarty, vice-président du syndicat, Robert Fournier, président du syndicat, Serge Dion, directeur du Service des ressources humaines, Stephen Valade, directeur du Service de la sécurité incendie
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

La Ville de Rouyn-Noranda a annoncé ce matin qu’une nouvelle convention collective avait été signée le 5 janvier avec le Syndicat des pompiers et pompières du Québec, section locale Rouyn-Noranda (temps partiel).  La dernière convention était venue à échéance le 31 décembre 2010.

La Ville de Rouyn-Noranda en était venu à une  entente de principe en décembre 2015. Selon le communiqué émis ce matin, les parties ont travaillé dans un climat de collaboration tout en s’assurant de respecter les paramètres budgétaires déterminés par la Ville.

La nouvelle convention prévoit une augmentation des activités de prévention et des dispositions pour améliorer le taux de réponse lors d’une intervention. Les salaires seront également ajustés en fonction de 2,7 % par année pour les années 2011 à 2015.

En plus de la mise en place d’une nouvelle structure salariale, un ajustement salarial de 2% est prévu à compter du 3 janvier 2016,  les taux horaires vont ensuite progresser à raison de 0,50 $ l’heure en 2017 ainsi qu’en 2018.

1 commentaire sur Entente entre la Ville de Rouyn-Noranda et ses pompiers et pompières à temps partiel

  1. Je crois sincèrement que les deux parties vont profiter pleinement de cette entente. Mais encore plus, les citoyens eux profiteront sans doute d’une protection accrue en matière de prévention; les inspections préventives et la sensibilisation sont un atout pour la communauté. Tandis que les effets sur l’ amélioration du taux de réponse pourront avoir des effets positifs sur la possibilité de sauver des vies et de protéger des biens en réduisant les pertes humaines et matérielles. Bravo encore aux membres de ce comité pour ce travail qui semble avoir été effectué dans un climat sain et en respectant la capacité de payer des contribuables. Voilà sans doute un bel exemple pour d’autres villes.

Les commentaires sont fermés.