36 M$ pour l’aménagement du parc national d’Opémican

Mathieu Dupuis | © Sépaq
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Le ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue Luc Blanchette, a fait l’annonce ce matin d’investissements de 36 M$ pour l’aménagement du parc national d’Opémican. Le gouvernement du Québec prévoit que vingt-cinq emplois directs y seront créés.

On évalue à 7,5 M$ par année les retombées économiques que pourrait générer le parc à son plein potentiel d’ici 10 ans.

Les activités seront concentrées autour de trois pôles soit la découverte de la Pointe-Opémican, la pratique du canot et du kayak sur la Rivière et le Lac-Kipawa et finalement la pêche et le canot camping au lac Marsac

Au total 10 M$ seront consacrés à la restauration des bâtiments et 26 M$, qui serviront à la mise en valeur et à la conservation du patrimoine naturel unique du parc

2 commentaires sur 36 M$ pour l’aménagement du parc national d’Opémican

  1. En aménagent un parc sur ce territoire, il y a une victime collatérale: l’accessibilité du territoire aux familles qui ont un chien. Oui, la SEPAQ a un projet pilote mais même s’il s’avère concluant, les chiens ne seront pas bienvenues avant 2020 dans la quasi-totalité des parcs québécois.

  2. Effectivement, nous avons un problème d’accessibilité pour les familles qui ont un chien. Mais les parcs nationaux n’en font pas partie. Il est plus que normal que les chiens y soient interdit. J’espere que ca restera comme ca. Et il est prioritaire d’ajouté des territoires protégés. Le parc Opemican sera le plus beau de tout les parcs nationaux. Les paysages y sont exceptionnels ainsi que sa végétation. J’ai bien hâte de découvrir se qu’ils vont nous offrir! La pointe opemican a toujours été un de mes endroits favorie!

Les commentaires sont fermés.