La 5e vague

banniereCommanditaire-CinemaAmos

Conspirations, prophéties, sectes, scientifiques et religions, personne ne s’entend sur qui est le vrai dieu, sur l’existence des extraterrestres (oui maintenant il faut enlever le « — ») et quel serait leurs intentions s’ils existent réellement. Vous êtes-vous déjà demandé comment se déroulerait une invasion? La 5e vague vous donne un aperçu d’un « scénario catastrophe ».

La 5e vague PosterCassie a tout d’une enfance normale : une bonne famille, elle bonne à l’école et a beaucoup d’amis jusqu’au jour où « Les Autres » feront leur arrivée sur terre. L’invasion se déroula par vague : la première consistait en une onde électromagnétique qui anéantit tous réseaux électriques, informatique et sources d’énergie. La deuxième vague est de gigantesques tremblements de terre qui créant d’énormes tsunamis créant la destruction des infrastructures. La troisième vague est une épidémie mondiale d’une souche de la grippe aviaire. La quatrième vague est l’invasion des « Autres » sur terre et finalement la cinquième vague se fait toujours attendre. Cassie a perdu sa mère durant la troisième vague, perdu son père durant la quatrième et son petit frère a été amené par l’armée dans une base militaire à une centaine de kilomètres du campement de survivants. Cassie partira donc à la recherche de la seule famille qui lui reste.

Je suis allé voir le film ne sachant pas qu’il était basé sur une trilogie littéraire et honnêtement, mon appréciation aurait été différente si je l’avais su avant. Alors je vous avertis tout de suite, oui il y aura 3 films de « La 5e vague ».

On nous installe les personnages dès le départ, peut-être même un peu trop et dans certains cas peut-être pas assez. Les 3 premières vagues passent très rapidement et l’on survole à peine les conséquences de ces vagues sur le monde entier. Finalement après au moins trente minutes, nous arrivons à la quatrième vague et dans une histoire plus développée. J’aurais aimé que ce soit plus rapide et/ou que l’on développe plus les premières vagues, j’avais hâte que l’histoire commence enfin.

Nous pourrions nous attendre à de grands effets spéciaux pour ce genre de film, mais les producteurs ont passé très rapidement sur les premières vagues qui auraient pu être magnifiques sur un écran géant. Par la suite nous avons droit à quelques explosions plus ou moins impressionnantes et à quelques acrobaties.

Du côté de la trame sonore, je n’ai rien remarqué de particulier, tout était de mise au bon endroit.

J’ai un petit bémol à faire du côté de la traduction. Les dialogues, à plusieurs occasions, sont plus que légers. Tellement que j’avais l’impression d’écouter une émission pour adolescents. Par contre j’ai trouvé que le jeu d’acteurs était bien et crédible.

Alors si vous me demandez si c’est un bon film, je vous répondrais que je ne peux vous répondre en ayant vu seulement la moitié d’un film. Je m’explique, comme je disais plus haut, c’est basé sur une trilogie littéraire, donc il faut s’attendre qu’il y en aura d’autre et donc voir le film comme une première partie plutôt qu’une entité à lui seul. Cependant, malgré certaines lacunes tant au niveau de la direction artistique que de la traduction, je vous dirais que c’est une bonne première partie et qu’elle laisse place à une belle histoire à venir.

Fiche technique

  • Titre original : The Fifth Wave
  • Titre français : La Cinquième Vague
  • Réalisation : J Blakeson
  • Scénario : Susannah Grant d’après La Cinquième Vague de Rick Yancey
  • Décors : Jon Billington
  • Montage : Paul Rubell
  • Musique : Henry Jackman
  • Production : Tim Headington, Graham King, Tobey Maguire et Matthew Plouffe
  • Sociétés de production : Columbia Pictures, GK Films et Material Pictures
  • Sociétés de distribution : Sony Pictures Entertainment
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Lieu de tournage : Macon (Géorgie), États-Unis
  • Budget : 38 000 000 $
  • Langue : Anglais
  • Mixage son : SDDS | Dolby Digital |Datasat
  • Film en Couleur
  • Ratio  : 2.35 : 1
  • Durée : 1 h 52 min
  • Format : D-Cinema
  • Genre : Film de science-fiction
  • Dates de sortie :
    • États-Unis, Canada, Québec :
    • France, Belgique :

Distribution

  • Chloë Grace Moretz (VF : Camille Donda) : Cassie Sullivan
  • Liev Schreiber : Colonel Vosch
  • Nick Robinson : Ben Parish / Zombie
  • Ron Livingston (VF : Emmanuel Lemire) : Oliver Sullivan, père de Cassie
  • Maggie Siff : Lisa Sullivan, mère de Cassie
  • Alex Roe (en) : Evan Walker
  • Zackary Arthur (en) (VF : Timothé Vom Dorp) : Sam Sullivan, petit frère de Cassie
  • Maria Bello (VF : Déborah Perret) : le sergent Reznik
  • Matthew Zuk : L’homme blessé portant un crucifix
  • Gabriela Lopez (VF : Audrey Sablé) : Lizbeth
  • Bailey Anne Borders : Julia
  • Tony Revolori : Dumbo
  • Terry Serpico : Hutchfield
  • McKaley Miller (en)
  • Alex MacNicoll : Flintstone
  • Derek Roberts (VF : Rody Benghezala) : Parker
  • Charmin Lee (VF : Laurence Charpentier) : Mme Paulson
  • E. Roger Mitchell : le porte-parole de la Maison-Blanche