La CCICA s’oppose au projet de loi 86 et se questionne sur le projet de loi 70

Photo: François Munger -MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

La Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) se positionne dans le dossier des commissions scolaires. Son président, Normand Gauthier, s’oppose à l’adoption du projet de loi 86,  il affirme que celui-ci viendrait affaiblir l’autonomie territoriale. On rappelle que le projet de loi 86 comporte des modifications importantes de la gouvernance scolaire au Québec et prévoit notamment l’abolition des élections scolaires.

«accepter d’abolir cette démocratie, c’est de se priver d’un levier de développement incontournable pour les région  » mentionne le président de la CCICA

La Chambre de commerce s’est aussi dit préoccupée par le projet de loi 70 touchant l’offre de formation professionnelle et technique. La CCICA souhaite que les besoins de la région soient considérés et que le processus décisionnel puisse continuer de se faire via les différents partenaires locaux.

Le président de la Chambre a aussi joint sa voix à son homologue de la CCIRN, invitant le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, à venir visiter les commissions scolaires de la région.