La Frontière Étudiante récompense ses journalistes-étudiants

Photo: François Munger - MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les responsables du journal La Frontière Étudiante peuvent dire mission réussie alors que le projet a rallié une centaine de journalistes-étudiants dans différentes écoles primaires et secondaire de Rouyn-Noranda cette année. Pour souligner les efforts des jeunes journalistes et récompenser les meilleurs, un gala haut en couleur a eu lieu hier sur la scène de l’école D’Iberville.

Les lauréats de la soirée ont été sélectionnés parmi la centaine d’élèves participants par un jury composé de professionnels du milieu. Pour l’école primaire St-Bernard la Plume a été remportée par Philippe Dion et Émile Boucher. À l’école Notre-Dame-de-Grâce c’est le jeune Christophe Blais qui a reçu les honneurs. Pour ce qui est de l’école Le Prélude, Joanie Piché est reparti avec la Plume. Du côté de l’école secondaire D’Iberville, le prix a été décerné à Audrey Descôteaux et finalement pour l’école La Source, Nicolas Rodrigue a été honoré.

Les meilleurs articles, toutes catégories confondues ont également été soulignés grâce à la Plume d’or, la Plume d’argent et la Plume de bronze. Ainsi, la Plume de bronze a été remise à Mathis Beaulieu, de l’école Le Prélude, en collaboration avec Jérémy Noël. La Plume d’argent est allée à Roxanne Archambault de l’école La Source. Et finalement la prestigieuse Plume d’or a été décernée à  Sophie M. Rivard et son très touchant article «Danse avec elles: mettre en images l’invisible».

«La Frontière Étudiante est un projet longuement mûri. À l’image de son grand frère qui existe depuis 14 ans dans la région de l’Outaouais et qui se nomme L’Étudiant Outaouais, la Frontière Étudiante se veut un moyen pour les élèves des écoles primaires et secondaires de Rouyn-Noranda d’exprimer leurs opinions, de partager leurs intérêts tout en découvrant un nouveau style d’écriture. Par-dessus tout, nous souhaitons en faire des citoyens engagés envers leur communauté», a déclaré Marie-Ève Bouchard, présidente du conseil d’administration de la Frontière Étudiante

Il est possible de lire des textes de La Frontière Étudiante sur le site web de La Frontière.