Capitaine America : La guerre civile

Les derniers articles par Steve Lévesque (tout voir)

banniereCommanditaire-CinemaAmos

Les événements passés ne font pas que des heureux : New York, Washington, la Sokovie et tout récemment le Lagos, où Scarlett Witch tentera de sauver Captain America d’une bombe, mais la fera exploser tout près d’un immeuble et occasionnera plusieurs victimes innocentes. Cet incident mènera l’ONU à vouloir « contrôler » les Avengers, leur dicter où aller et quelles missions sont plus importante que d’autres, ce qui ne plait pas à toute l’équipe et qui les mènera à se diviser. D’un côté, nous avons Captain America qui ne veut pas être sous la supervision de qui que ce soit de peur qu’éventuellement ceux-ci changent de mentalité et de l’autre nous avons Iron Man qui lui pense que pour apaiser la vision que le monde a des Avengers, il serait dans leurs intérêts de procéder ainsi pour le moment.

Malheureusement ils n’ont guère le choix d’accepter, sinon ils seront jugés et emprisonnés. Black Widow est donc mandatée pour aller signer le Traité de Sokovie, mais une bombe vient faire exploser l’immeuble et le roi du Wakanda est tué. Le Soldat de l’hiver, Bucky, est reconnu sur des caméras de surveillance et est tenu responsable de cet attentat. Captain America devra le retrouver avant les autres et tirer cette histoire au clair.

La guerre civile est le premier film de la phase 3 de l’univers Marvel et vraisemblablement le dernier de la série « Captain America », du moins il n’y a pas eu d’annonce annonçant un quatrième opus à la série (tout comme il n’y a pas de Iron Man 4 à l’horizon). Il vient donc fermer la boucle et, je pense, a réussi son mandat.

Fidèle à leurs habitudes, ils ont gardé l’humour que l’on connait des films de Marvel et il s’y ai même ajouté des personnages. Spiderman, qu’il y a quelques années ont aurait cru impossible de le voir dans un film de Marvel (la licence du personnage appartenant à Sony et à ses films désastreux) vient y mettre son grain de sel, on y retrouve un Peter Parker jeune et tout juste au début de la maitrise de ses nouveaux pouvoirs. Les autres personnages nous les avons vus aussi dans les bandes-annonces, mais je ne vous dévoilerai pas comment ils font leur entrée dans le film.

Film à gros budget oblige, les effets spéciaux sont au rendez-vous. Des explosions à ne plus finir, des combats exécutés au quart de tour, les effets visuels avec Ant-Man sont magnifiques, bref ce à quoi l’on s’attend en allant voir un film de superhéros des dernières années (à quelques exceptions près).

L’histoire entre Steve Rodgers et Bucky Barnes est bien ficelée, j’aimerais pouvoir vous en dire plus, mais je ne veux pas gâcher l’histoire, et intéressante. Le conflit entre les deux « clans » était prévisible du fait que deux têtes fortes étaient toujours en conflit, même s’ils ne se haïssent pas, ils ne peuvent s’empêcher de toujours essayer d’avoir le dernier mot. Voir presque tous les superhéros se battre est à la fois « jouissif » et « désolant » que ça se soit rendu jusque-là.

Phase3

Comme mentionné précédemment, je pense que ce film vient très bien boucler la trilogie Captain America. Et en attendant d’avoir plus de détails sur Avengers : Infinity Wars, le prochain film de Marvel est Docteur Strange qui est prévu pour novembre 2016 et pour le moment nous donne aucun indice sur quels autres personnages nous retrouverons à ses côtés. Par la suite, ce sera Les Gardiens de la galaxie 2 qui nous apportera peut-être plus de détails sur les pierres de l’infini et un lien avec le reste de l’univers. Thor : Ragnarok suivra en milieu d’année 2017 et Black Panther que nous avons connu dans Civil War sera de retour au grand écran pour la fin 2017.

Fiche technique

  • Titre original et français : Captain America: Civil War
  • Titre québécois : Capitaine America : La guerre civile
  • Réalisation : Anthony et Joe Russo
  • Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely, d’après les personnages de Joe Simon et Jack Kirby, d’après Civil War de Mark Millar
  • Musique : Henry Jackman
  • Photographie : Trent Opaloch
  • Producteur : Kevin Feige
  • Producteur délégué : Alan Fine
  • Producteur associé : Lars P. Winther
  • Sociétés de production : Marvel Studios Marvel Entertainment Russo Brothers et Vita-Ray Productions, LLC
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
  • Budget: 250 000 000 $
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genres : super-héros, fantastique, action
  • Durée : 147 minutes
  • Dates de sortie :
    • France, Belgique :
    • États-Unis :

Distribution

Camp de Captain America

  • Chris Evans (VF : Alexandre Gillet ; VQ : Alexandre Fortin) : Steve Rogers / Captain America
  • Sebastian Stan (VF : Axel Kiener ; VQ : Nicholas Savard L’Herbier) : James « Bucky » Buchanan Barnes / le Soldat de l’hiver
  • Anthony Mackie (VF : Jean-Baptiste Anoumon ; VQ : Michel M. Lapointe) : Sam Wilson / Le Faucon
  • Elizabeth Olsen (VF : Charlotte Corréa ; VQ : Émilie Gilbert) : Wanda Maximoff / la Sorcière Rouge
  • Paul Rudd (VF : Damien Boisseau ; VQ : Patrice Dubois) : Scott Lang / Ant-Man / Giant-Man
  • Emily VanCamp (VF : Chantal Macé ; VQ : Bianca Gervais) : Sharon Carter / Agent 13
  • Jeremy Renner (VF : Jérôme Pauwels ; VQ : Antoine Durand) : Clint Barton / Hawkeye

Camp d’Iron Man

  • Robert Downey Jr. (VF et VQ : Bernard Gabay) : Tony Stark / Iron Man
  • Don Cheadle (VF : Sidney Kotto ; VQ : François L’Écuyer) : lieutenant-colonel James Rupert « Rhodey » Rhodes / War Machine
  • Paul Bettany (VF : Patrick Osmond ; VQ : Daniel Roy) : Vision
  • Scarlett Johansson (VF : Julia Vaidis-Bogard ; VQ : Camille Cyr-Desmarais) : Natasha Romanoff / Black Widow
  • Chadwick Boseman (VF : Namakan Koné) : T’Challa / Black Panther
  • Tom Holland (VF : Hugo Brunswick ; VQ : Nicolas Poulin) : Peter Parker / Spider-Man

Antagonistes

  • Daniel Brühl (VF : Damien Witecka ; VQ : Nicolas Charbonneaux-Collombet) : Helmut Zemo
  • Frank Grillo (VF : David Krüger ; VQ : Pierre-Étienne Rouillard) : Brock Rumlow / Crossbones

Autres personnages

  • William Hurt (VF : Féodor Atkine ; VQ : Jean-Marie Moncelet) : le général Thaddeus « Thunderbolt » Ross
  • Martin Freeman (VF : Julien Sibre ; VQ : François Sasseville) : Everett Ross
  • Hope Davis (VF : Ivana Coppola ; VQ : Anne Bédard) : Maria Carbonell Stark
  • Alfre Woodard (VF : Maïk Darah) : Miriam
  • Kerry Condon (VF : Anne O’Dolan) : FRIDAY
  • Marisa Tomei (VF : Stéphanie Lafforgue) : May Parker
  • John Slattery (VF : Nicolas Marié ; VQ : Frédéric Desager) : Howard Stark
  • John Kani (VF : Med Hondo ; VQ : Didier Lucien) : le roi T’Chaka
  • Stan Lee (VF : Jean-Claude Montalban) : le livreur de colis (caméo)