Il sauve un homme dans le stationnement de l’hôpital

EXCLUSIF MÉDIAT

Jimmy Milot a sauvé la vie d'un homme la semaine dernière photo: François Munger, MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

L’intervention rapide du superviseur des agents de sécurité à l’hôpital d’Amos, Jimmy Milot, a permis de sauver la vie d’un homme le 27 avril dernier. Vers 8 h 30, alors qu’il était à son poste de garde, une dame en panique lui annonce qu’un individu inconscient se trouve dans le stationnement de l’hôpital. Après avoir jeté un coup d’œil à l’extérieur en compagnie d’une bénévole de l’hôpital, monsieur Milot réussi à repérer l’homme qui était étendu au sol en arrêt cardio-respiratoire au bout du stationnement.

Après avoir envoyé la bénévole chercher de l’aide, monsieur Milot entame les étapes de réanimation puisque l’homme ne respirait pas, n’avait pas de pouls et ne réagissait pas à la douleur. Jimmy a donc débuté immédiatement le massage cardiaque. À ce moment, infirmière qui passait par là est également venu prêter main forte au responsable de la sécurité.

« Un moment donné, le patient est revenu à la vie et dans un instant assez court, il est retombé en arrêt cardio-respiratoire et j’ai dû recommencer les manœuvre» mentionne Jimmy Milot

Pendant qu’il procédait au massage cardiaque, Jimmy a vu arriver une imposante équipe de l’urgence venu lui prêter main forte. Plusieurs membres du personnel médical n’ont pas hésité à sortir pour aider.

«je faisais toujours mes manœuvres en répondant aux questions des médecins, le patient est revenu à la vie une deuxième fois et cette fois-ci c’était la bonne» ajoute monsieur Milot

Le personnel de l’hôpital a ensuite pris en charge l’homme et a procédé rapidement à son transport sur civière jusqu’à l’intérieur de l’établissement de santé. Ce n’est que dans l’après-midi que Jimmy Milot a appris que l’homme devait être transféré dans un autre établissement de santé, mais était hors de danger.

«Il était clair dans l’esprit des médecins que sans mon intervention rapide et une bonne analyse, ce patient là serait mort ce matin là» relate Jimmy Milot

Avec 18 ans d’expérience au poste qu’il occupe actuellement, monsieur Milot est plutôt habitué de travailler dans des situations d’urgences du genre, cependant il mentionne qu’il est rarement l’acteur principal dans les événements. Il s’est dit fier d’avoir réussi à sauver l’individu.

Le CISSS de l’Abitbi-Témiscamingue a refusé notre demande d’entrevue.

35 commentaires sur Il sauve un homme dans le stationnement de l’hôpital

  1. merci est un bien petit mot face à la vie de mon mari .Mais c’est le seul que je connais

  2. Bravo Jimmy Milou tu peux être fier de toi et convaincu que se messieu est sûrement très heureux d être vivant felicitation

  3. Je tiens à féliciter la bénévole qui a su garder son sang froid lors de cet événement. Félicitations ã toi .

  4. félicitation mon grand ca nous en prend beaucoup des hommes comme toi wow que dire de plus

  5. Jimmy … t’es mon meilleur depuis longtemps et tu sais que mOn cher  » amour » en pensait la même chose … Merci et bravo pour ton excellent travail … Toujous professionnel, toujours souriant , toujours là ,dans le respect des besoins des individus ☺️ Un merci particulier pour une dernière demande que je t’ai moi- même demandée … un certain 18 septembre 2015 ❤️?

  6. Merci beaucoup à vous tous pour vos commentaires. Cela me touche profondément. Je remercie à ceux qui on pensé à remercier également la bénévole de l’hôpital Mariette Pelletier à qui j’ai demandée d’aller chercher l’équipe médicale à l’urgence. Cependant il ne faut pas non plus oublier la dame qui est venu m’informer de la situation. Sans elle la fin de l’histoire ne serait sûrement pas la même. Merci encore à vous tous.

  7. Bravo Jimmy car se matin là tu as ramené père d’un ami qui est très cher à mon cœur. Merci et encore Bravo!!!!

  8. Merci, merci Jimmy! On ne saura jamais combien te remercier. Avec ce geste il a pu voir son petit fils, qu’il n’avait pas encore vu. Nous sommes très reconnaissant. Sa famille. XXX

  9. Merci beaucoup Mme Houle pour votre commentaire. Je suis très heureux pour vous qu’il ait pu voir son petit fils. Cela me touche beaucoup. Je vais me souvenir de cette journée là toute ma vie.

Les commentaires sont fermés.