La magie du vingtième!

Photo: Hugo Lacroix /LHJMQ Média.
Sébastien Nolan
Sébastien Nolan

Les derniers articles par Sébastien Nolan (tout voir)

Il y a tant à dire sur la saison 2015-2016 des Huskies. Avant même le premier match, on savait que ce serait une saison spéciale. Après tout, une équipe ne fête pas ses 20 ans à chaque année! On savait aussi que le produit sur la glace serait loin d’être mauvais. Mais jamais on n’aurait pu se douter de ce qui nous attendait lors de cette saison qu’on peut maintenant qualifier d’exceptionnelle.

Dès le premier tiers de la saison, les Huskies donnent le ton en s’offrant une séquence de 20 matchs sans revers en temps régulier. Cette irrésistible poussée a rapidement fait de la formation rouynnorandienne l’équipe à battre dans la LHJMQ. Maintenir un rythme semblable durant toute la saison semblait néanmoins une mission impossible. Au final, il n’y aura pourtant jamais eu une véritable période creuse, les Huskies ne connaissant aucune séquence de plus de deux revers durant la saison.

Meilleure équipe au Canada durant plusieurs semaines, présence de cinq joueurs au match de la Série Canada-Russie présenté à l’aréna Iamgold, ajout des Brouillard, Greer et Meier lors de la période des transactions… Les faits saillants de cette saison de rêve sont nombreux. Durant les 68 matchs de la saison régulière, les Huskies ont appris à jouer et à gagner en équipe. Les Huskies 2015-2016, c’est une profondeur remarquable et un esprit d’équipe inébranlable. Dans les 54 victoires de la meute, il y en a quand même une qui sort du lot : celle du 1er mars à Val-d’Or. Tirant de l’arrière 5 à 0 avec moins de six minutes d’écoulées en deuxième période, les Huskies ont démontré tout le caractère dont on leur connaît maintenant, en remportant une victoire de 6 à 5 en prolongation. Ce soir-là, ils ont non seulement envoyé leurs plus sérieux rivaux au classement général au tapis, c’est là qu’ils ont amorcé leur marche en vue de devenir une équipe championne.

La suite, vous la connaissez. Championnat de la saison régulière, une première Coupe du Président acquise devant des partisans survoltés et une défaite en finale de la Coupe Memorial face aux Knights de London. Perdre en prolongation d’un match décisif est sûrement la façon la plus crève-cœur d’échapper un championnat. Mais ce qu’on retiendra de cette épopée des Huskies ce ne sera pas qu’ils ont perdu la Coupe Memorial, ce sera plutôt qu’ils ont gagné le respect des amateurs de hockey du pays tout entier.

Pour cette saison inoubliable, les remerciements des partisans sont nombreux. Merci d’abord aux joueurs. Du premier au dernier, ils auront à tout jamais une place bien spéciale dans le cœur des amateurs de hockey de Rouyn-Noranda. Un merci particulier à Francis Perron, monsieur MVP, dont on se souviendra comme un des plus grands capitaines de l’histoire de l’équipe. Merci à Gilles Bouchard, entraîneur de l’année au Canada, qui a su profiter de l’aide de la véritable équipe d’étoiles qui l’entourait avec les Mario Duhamel, Yannick Dumais, Jason Fortier, André Tourigny et compagnie. Merci à l’équipe de recruteurs qui a fait un travail colossal pour bâtir cette formation qui a fait la preuve que la meilleure façon de former une équipe championne demeure d’avoir des repêchages fructueux. Merci à Jacques Blais et tous les actionnaires de l’équipe, des passionnés qui y ont toujours cru. Merci à tout le personnel administratif pour qui les vacances estivales seront également pleinement méritées. Pour les partisans, la parade de la Coupe du Président c’est l’occasion de dire un énorme MERCI à tous les Huskies. La saison que vous nous avez fait vivre, on ne l’oubliera jamais! Et dire que la majorité de cette équipe sera de retour l’an prochain… On a déjà hâte au mois de septembre!

NB : Les joueurs et l’organisation donnent un dernier rendez-vous aux fans lors de la parade avec la coupe du Président prévue mardi à partir de 18h15.

paradecopie