Recherches pour trouver Sindy Ruperthouse : les ossements n’étaient pas humains

Les responsables des recherches identifient les objets trouvés dans des sac de plastique avec les coordonnées GPSPhoto: François Munger - MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les ossements qui avaient été trouvés lors d’une battue pour retrouver Sindy Ruperthouse le 4 juin dernier près de Val-d’Or n’étaient finalement pas d’origine humaine.

Ceux-ci ont été analysés au Laboratoire de sciences judiciaires de la Sûreté du Québec. Il a alors été déterminé qu’il était question d’ossements d’animaux.

Durant 2 jours, les 4 et 5 juin dernier, une quarantaine de bénévoles avait ratissé un secteur  près de la rivière Bourlamaque à la demande de la famille.

Sindy Ruperthouse est disparue depuis avril 2014.