Sollicitation : Le Centre Prévention Suicide d’Amos est préoccupé

Photo: François Munger -MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Le Centre Prévention Suicide (CPS) d’Amos est préoccupé par la présence de solliciteurs de la Fondation canadienne espoir jeunesse dans le secteur.  Sylvie Boucher, directrice générale du Centre Prévention Suicide d’Amos fait d’ailleurs une mise en garde aux citoyens. Elle affirme que les sommes amassées par la Fondation, basée à Québec, n’ont jamais été redistribuées à la cause à Amos. Madame Boucher ajoute que le CPS  n’effectue pas de sollicitation porte-à-porte.

«Ce qu’ils disent, c’est que c’est pour aider la prévention du suicide, mais il n’y a jamais eu aucun argent qui a été donné ici au Centre Prévention Suicide par cette fondation là. Moi depuis 2009 je n’ai jamais rien vu passer. Ce que je trouve déplorable, c’est que monsieur et madame tout le monde savent pas toute l’histoire (…) quand ils donnent à ces gens là, ils donnent en croyant que c’est à nous que les sommes seront distribuées, mais c’est pas le cas (…) Ce genre de sollicitation vient nuire à notre financement» mentionne madame Boucher

Du côté de la Ville, on confirme que la Fondation possède une autorisation pour circuler aux portes des différentes résidence, cependant, selon une source, on semble être bien au fait de problématiques causées par l’organisme.

D’autres internautes nous ont fait part de pratiques cavalières des représentants de la Fondation canadienne espoir jeunesse. Après quelques recherches, il a été possible de constater que la situation persiste, dans plusieurs régions du Québec, depuis plusieurs années.

Au moment d’écrire ces lignes, il nous a été impossible de joindre la Fondation canadienne espoir jeunesse.

4 commentaires sur Sollicitation : Le Centre Prévention Suicide d’Amos est préoccupé

  1. Une jeune femme est allée chez mes parents ce matin et elle était très insistante, voire agressive, malgré que ma mère lui dise qu’elle n’était pas intéressée.

  2. Si cette fondation peut avoir un permis par la ville et quelle ne redistribue pas d’argent au comité locaux, prenez entente avec la ville pour que le permis vous soit octroyé à vous, vous ferez ce que bon vous semble ensuite et personne n,aura de permis pour la même cause.

  3. Faites gaffe en fait ils ne veulent qu’entrer dans nos demeures et voir où sont les objets de valeur comme vidéo, télé etc….ensuite il leur suffit de se pointer tard en soirée pour leur méfaits ! Plus JAMAIS je ne donnerais à cet ONG !!

  4. Bien d’accord, La ville d’Amos devrait aider ses organismes à conserver les argents de la population dans leur ville et interdire la sollicitation venant de l’extérieur. Il devrait vous aider au lieu de vous nuire !

Les commentaires sont fermés.