La légende des entrepreneurs en Abitibi-Témiscamingue

L’une des légendes de ma région raconte que les entrepreneurs ne vivent pas longtemps avant que la réalité ne vienne leur trancher la gorge. Et ce qui est fascinant, c’est que plusieurs personnes semblent y croire dur comme fer. Pourtant, j’ai eu la chance de me mettre en vedette (et en danger!) dans cette légende, question de voir si ce monstre du Loch Ness (lire ici du Lac Blouin) était si méchant. Voici ce que j’en retire:

Dans une légende, il y a toujours du vrai et du faux

C’est vrai que la vie d’entrepreneur, c’est pas facile. Mais la vie d’entrepreneur n’est pas plus facile à Gaspé, à Montréal, à New-York ou à Ste-Germaine-de-Boulé. La vie d’entrepreneur, ça implique de prendre des risques, c’est d’être confronté à des épreuves qu’on voit comme des montagnes (plus hautes que le Mont-Kékéko!) et c’est aussi de douter, d’avoir peur et de vivre quelques déceptions. Mais dans la fameuse légende, y a une partie complètement fausse: ce n’est pas vrai que les entrepreneurs de l’Abitibi ne peuvent pas bâtir un empire. OH. QUE. NON. On a une belle région toute jeune, remplie de potentiel… c’est l’endroit par excellence pour construire des bases solides et élever nos rêves très haut (plus haut que le mur de Canadian Malartic!).

L’esprit de communauté peut faire des miracles

L’une des plus grandes richesses de notre région, c’est les gens qui y habitent. Je le répète parce que j’en ai la preuve à tous les jours. Entreprendre en région, c’est de voir des gens se mobiliser pour nous aider, c’est de demander quelque chose et d’en recevoir le triple, c’est de sentir que ce qu’on fait compte vraiment, c’est de voir une pelleté de personnes vraiment incroyables faire des pieds et des mains pour nous aider à cheminer vers le succès. Et Dieu sait que la route vers le succès, elle est pas mal plus rough que la route 117!

Tout est une question d’équilibre

La différence entre entreprendre à Montréal et entreprendre en Abitibi, c’est qu’à Montréal, tout va (trop) vite, l’ambiance est stressante et les attentes beaucoup trop élevées, alors qu’en Abitibi, on peut travailler sur le bord de l’eau, une bière à la main et profiter du moment présent… tout en profitant de la belle magie abitibienne qui opère sur les entreprises d’ici!

Au fond, il faut apprendre à cesser de croire aux légendes et à croire en nos rêves, en nos capacités et en la magie qu’on retrouve partout dans la région, sans doute embouteillée dans l’eau Eska!