Une entente de 12 ans pour les cols bleus et cols blancs à Amos

Photo : MédiAT
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Le conseil municipal d’Amos a officialisé hier, après plusieurs mois de travail, une entente de 12 ans pour la convention collective liant la Ville et les employés cols bleus et cols blancs.

Une entente d’une telle durée représente une première à la Ville d’Amos et certainement une occasion très rare au Québec. Celle-ci a été signé hier, au début du conseil municipal par  les représentants du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), local 1322. La convention collective est donc en vigueur pour la période s’étendant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2023.

Le nouveau contrat de travail prévoit notamment :

  • Un horaire modifié en période estivale du 1er mai au dernier vendredi du mois d’août soit de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h au lieu de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30;
  • La possibilité pour la Ville de confier à des sous-traitants du travail régulier accompli actuellement pour ses salariés à condition qu’il n’y ait pas de mise à pied des salariés réguliers;
  • Engagement des parties de compléter l’exercice de la relativité salariale avant le 30 juin 2018 (implantation d’échelles et d’échelons salariaux);
  • Mise en plan d’un nouveau partage des primes en assurances collectives dans le but d’en arriver à une contribution paritaire 50 % employeur et 50 % employé à compter du 1er janvier 2023. Actuellement, la Ville paie 100 % des primes sauf pour la prime en invalidité longue durée qui est payée à 100 % par l’employé;
  • Une augmentation moyenne annuelle du taux de salaire de 2,44 % pour les années 2011 à 2019. Pour les années 2020 à 2023, les taux de salaire annuel seront à négocier.

La nouvelle convention collective a été votée à 96 % par les employés syndiqués.

« Notre objectif visait à accroître l’efficacité opérationnelle et administrative tout en limitant le fardeau fiscal des citoyens. Je tiens à féliciter tous les membres du comité de négociation pour l’excellent travail accompli. » mentionne le maire de la ville d’Amos, monsieur Sébastien D’Astous