Kong : Skull Island

Durant la Seconde Guerre mondiale, deux pilotes (un Américain et un Japonais) s’écrasent sur une île et continuent de se battre jusqu’à ce qu’ils soient interrompus par une gigantesque créature. Puis nous faisons un bond dans le temps jusqu’en 1973 où Bill Randa réussi à convaincre le gouvernement de lui accorder le soutien financier pour une expédition sur une île, dont plusieurs légendes parlent, jusqu’ici non répertorié : Skull Island.

Se joint alors à eux une photographe, une « chasseur » et une escadrille héliportée pour leur permettre de se rendre sur l’île. Une fois rendu, il ne fallut pas attendre trop longtemps pour y faire la rencontre de Kong qui, protégeant son territoire, décima plus de la moitié des hélicoptères.

On nous avait promis un Kong beaucoup plus imposant que les précédents et nous avons été servis, un humain n’équivaut même pas à la taille du nez du gorille. Dès le début du film, nous faisons la « connaissance » de cette gigantesque créature et nous n’avons pas besoin d’attendre très longtemps non plus pour le revoir à mon grand plaisir. L’histoire en générale ressemble à celle que l’on a vue dans les premières itérations, mais sans le « fla-fla » des histoires d’amour et des clichés le concernant et c’est tout à l’honneur du film. Il est ce qui doit être, un film d’action avec de gigantesques créatures.

Les technologies d’effets spéciaux ne cessent de s’améliorer et les producteurs s’en sont très bien servi dans Kong. Ladite créature est hallucinante, extrêmement bien détaillée, les plans de vue d’hélicoptères (pour le temps qu’ils durent) sont à couper le souffle. Les autres insectes/animaux que le groupe rencontrera tout au long de l’histoire le sont tout autant.

On nous introduit le « back story » de presque tous les personnages juste assez pour que l’on puisse s’attacher à eux et que l’on soit triste ou heureux en fonction de la situation. La distribution est tout simplement géniale : Samuel L. Jackson, Thomas Hiddleton, Brie Larson, John Goodman, John C. Reilly.

Je peux ne que vous conseiller d’aller voir Kong au cinéma, vu la taille de la bête, des rugissements, des autres animaux et insectes qu’il y a sur l’île. Et surtout, attendez jusqu’à la fin du générique, il y a un petit boni si vous êtes assez patient et vous ne le regretterez pas.

Fiche technique

  • Titre original : Kong: Skull Island
  • Réalisation : Jordan Vogt-Roberts
  • Scénario : Max Borenstein et Dan Gilroy, avec la participation non créditée de Derek Connolly, d’après une histoire de John Gatins et Dan Gilroy et d’après certains personnages créés par Merian C. Cooper et Edgar Wallace
  • Décors : Stefan Dechant
  • Costumes : Mary E. Vogt
  • Photographie : Larry Fong
  • Montage : Christian Wagner
  • Musique : Henry Jackman
  • Production : Jon Jashni, Mary Parent et Thomas Tull
    • Producteurs délégués : Alex Garcia et Eric McLeod
  • Sociétés de production : Warner Bros., Legendary Pictures et Tencent Pictures (en)
  • Société de distribution : Warner Bros.
  • Pays d’origine : États-Unis, Chine
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur – 2.35:1 — son Dolby Digital SDDS
  • Genre : fantastique
  • Durée : 118 minutes
  • Dates de sortie :
    • France :
    • États-Unis :
    • Belgique :

Distribution

  • Tom Hiddleston (VF : Alexis Victor ; VQ : Frédéric Millaire-Zouvi) : le capitaine James Conrad
  • Brie Larson (VF : Élisabeth Ventura ; VQ : Stéfanie Dolan) : Mason Weaver
  • Corey Hawkins (VF : Diouc Koma ; VQ : Alexandre Fortin) : Houston Brooks
  • Toby Kebbell (VF : Marc Arnaud ; VQ : Philippe Martin (acteur)) : le major Chapman
  • Samuel L. Jackson (VF : Thierry Desroses ; VQ : Éric Gaudry) : le lieutenant-colonel Preston Packard
  • John Goodman (VF : Jacques Frantz ; VQ : Yves Corbeil) : William « Bill » Randa
  • John C. Reilly (VF : Bruno Abraham-Kremer ; VQ : Yves Soutière) : Hank Marlow
  • Thomas Mann (VQ : Joakim Lamoureux) : Reg Slivko
  • Shea Whigham (VF : Eric Herson-Macarel ; VQ : Louis-Philippe Dandenault) : Earl Cole
  • Jason Mitchell (VF : Mohad Sanou ; VQ : Hugolin Chevrette) : Glenn Mills
  • John Ortiz (VF : Julien Sibre ; VQ : Manuel Tadros) : Victor Nieves
  • Richard Jenkins (VF : Philippe Crubézy ; VQ : Jacques Lavallée) : sénateur Willis
  • Jing Tian : San
  • John West Jr. : sergent Terry
  • Eugene Cordero : Reles
  • Terry Notary : King Kong