Annabelle 2 : La création du mal

Les derniers articles par Steve Lévesque (tout voir)

La famille Mullins vit paisiblement jusqu’à ce qu’un malheureux accident vienne prendre la vie de la petite Annabelle. Se remettant difficilement de cette tragédie, ils décident finalement d’ouvrir un orphelinat où six jeunes filles habiteront avec Sœur Charlotte.

Si j’avais à décrire en deux mots Annabelle 2, je dirais simplement « juste assez ». Il est juste assez bien dosé dans la présentation des personnages et nous permet de s’attacher à chacun d’entre eux, juste assez d’épouvante pour nous faire sursauter lorsque c’est inattendu, juste assez de vision des démons pour ne pas s’en lasser et surtout, il ne faut pas oublier non plus qu’il fait office de prédécesseur à Annabelle et à La conjuration dont on voit beaucoup plus les démons.

Gary Dauberman est aussi à la tête du scénario de cette suite et il rejoint James Wan en termes de suspense (qui a scénarisé La Conjuration et La Conjuration 2), aucune longueur, aucun plan n’apportant rien à l’histoire, beaucoup de détails que l’on nous fait remarqué ou sous-entendu, je pense ici entre autres à la photo de Sœur Charlotte qui comprend aussi Valak (Nonne démoniaque) dont on fait la connaissance dans La Conjuration 2 : Le cas Endfield.

J’adore les films d’épouvantes et les sagas Conjuration et Annabelle sont sur le point de devenir deux de mes préférées dans le genre. Tout y est, suspense, musique, attachement de personnages.

Je ne sais quoi dire de plus pour vous convaincre d’aller le voir, et surtout, au cinéma. Même s’il n’y a pas beaucoup d’effets spéciaux, le fait de le voir sur grand écran permet de remarquer certains détails et le son ambiophonique vous en met plein les oreilles.

Fiche technique

  • Titre original : Annabelle: Creation
  • Titre français et québécois : Annabelle 2 : La Création du mal
  • Réalisation : David F. Sandberg
  • Scénario : Gary Dauberman
  • Direction artistique : Jason Garner
  • Décors : Lisa Son
  • Costumes : Leah Butler
  • Photographie : Maxime Alexandre
  • Montage : Michel Aller
  • Casting : Rich Delia
  • Musique : Benjamin Wallfisch (en)
  • Production : Peter Safran (en) et James Wan
  • Sociétés de production : New Line Cinema, Atomic Monster Productions (en), The Safran Company (en) et RatPac-Dune Entertainment
  • Sociétés de distribution : Warner Bros. Pictures (États-Unis) ; Warner Bros. France (France)
  • Budget : 15 000 000 $
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : anglais
  • Format : couleur — 2.55 : 1 — son Dolby Atmos
  • Genre : horreur
  • Durée : 110 minutes
  • Dates de sortie :
    • États-Unis : 19 juin 2017 (Festival du film de Los Angeles) ; 11 août 2017 (sortie nationale)
    • France : 
  • Classification :
    • Rated R (Les mineurs (17 ans et moins) doivent êtres accompagnés d’un adulte)
    • Interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salles

Distribution

  • Stephanie Sigman (VF : Pauline Moingeon Vallès) : Sœur Charlotte
  • Talitha Bateman (VF : Alice Orsat) : Janice
  • Anthony LaPaglia (VF : Michel Dodane) : Samuel Mullins
  • Miranda Otto (VF : Rafaèle Moutier) : Esther Mullins
  • Lulu Wilson : Linda
  • Philippa Coulthard (VF : Clara Quilichini) : Nancy
  • Grace Fulton (VF : Camille Timmerman) : Carole
  • Lou Lou Safran : Tierney
  • Samara Lee : Annabelle « Bee » Mullins
  • Taylor Buck : Kate
  • Mark Bramhall (VF : Thierry Walker) : Père Massey
  • Adam Bartley : officier Fuller
  • Alicia Vela-Beilay : Mrs. Mullins démoniaque
  • Brian Howe (VF : Michel Voletti) : Pete Higgins
  • Kerry O’Malley : Sharon Higgins
  • Brad Greenquist (VF : Frédéric Norbert) : Victor Palmeri
  • Georgie Henley : Estella Barnes
  • Joseph Bishara : le démon