Ça

Les derniers articles par Steve Lévesque (tout voir)

Derry est une petite ville paisible, du moins c’est ce que l’on pense. Personne ne semble se soucier des disparitions mystérieuses qu’il y a depuis des années jusqu’au jour où le petit Georgie Denbrough disparait et que son frère tentera de résoudre le mystère à l’aide du « Lucky 7 » ou si vous préférez, le club des losers.

Ça est une adaptation du best-seller de Stephen King portant le même nom et est le premier long métrage. Une autre adaptation est parue en 1990 sous forme de mini-série de 2 épisodes. Je vais pouvoir comparer ces deux versions, mais je n’ai pas lu les livres donc je ne pourrai vous dire si c’est fidèle ou non, cependant il y a beaucoup de similitude entre la mini-série de 1990 et cette nouvelle adaptation.

Tout d’abord la mini-série se déroulait en deux temps, nous voyons le « lucky 7 » à l’âge adulte (30 ans plus tard des premiers événements) et nous sommes replongé dans leurs souvenirs qu’ils avaient réussi à oublier. Elle dure un peu plus de 3h, ce qui est très long si on l’écoute en une seule fois. Le film lui reprend uniquement la portion de lorsqu’ils sont enfant, ce qui à mon avis est une bonne chose pour pouvoir ainsi bien développer les personnages et éventuellement faire une suite. Il y a d’ailleurs une référence aux événements futurs dans ce dernier.

J’ai personnellement préféré le Pennywise (Grippe-Sou en français, quelle horrible traduction) du nouveau film à celui de la mini-série, mais je dois dire que chacun d’eux, autant Bill Skarsgârd (2017) ou Tim Curry (1990), ont fait une performance incroyable. Il est impossible par contre de comparer la fin de la mini-série à celui-là car nous n’avons pas la version complète et nous devrons donc attendre la suite pour nous prononcer.

Cette première partie dure quand même 2h15 qui est quand même très long, d’autant plus que tout comme la mini-série, il est en « dents de scie ». Ce que je veux dire c’est que régulièrement nous sommes plongés dans un suspense avec Pennywise et un des membres du club des losers pendant environ 2 minutes et par la suite tout retombe tranquille jusqu’à ce que ça recommence. Ça vient énormément casser le rythme durant le film et nous décrochons facilement, tellement que j’avais envie de regarder mon cellulaire durant le film.

Ça reste tout de même un bon film et selon les critiques, reste fidèle à l’œuvre de Stephen King, qui a lui-même déclaré lors du visionnement en avant-première que le film allait au-delà de ses attentes. J’ai bien hâte de voir la suite qui, selon les rumeurs, devrait réapparaître au grand écran en 2019.

Fiche technique

  • Titre original : It
  • Titre français : Ça
  • Titre international : It: Chapter One
  • Réalisation : Andrés Muschietti
  • Scénario : Gary Dauberman, Cary Fukunaga, Chase Palmer, adapté du roman Ça de Stephen King
  • Direction artistique : Peter Grundy
  • Décors : Rosalie Board
  • Costumes : Janie Bryant
  • Photographie : Chung Chung-hoon
  • Montage : Jason Ballantine (en)
  • Musique : Benjamin Wallfisch (en)
  • Production : Roy Lee, Dan Lin, Seth Grahame-Smith, David Katzenberg et Barbara Muschietti (coproductions)
  • Sociétés de production : New Line Cinema, Lin Pictures, Vertigo Entertainment, KatzSmith Productions (coproduction), RatPac-Dune Entertainment (association)
  • Sociétés de distribution : New Line Cinema (États-Unis), Warner Bros. (France)
  • Budget : 35 millions de dollars
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Sous-titres français : Géraldine le Pelletier
  • Format : couleur — 35mm — 2,39:1 (Panavision) — son Dolby Digital / Dolby Atmos / SDDS / Datasat
  • Genre : horreur
  • Durée : 135 minutes
  • Dates de sortie :
    • États-Unis : 5 septembre 2017 (Première à Los Angeles) ; 8 septembre 2017
    • Belgique : 
    • France :  (Festival de Deauville) ; 20 septembre 2017
  • Classification : Interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution

  • Bill Skarsgård (VF : Antoine Schoumsky) : Grippe-Sou le clown dansant
  • Jaeden Lieberher (VF : Victor Biavan) : William « Bill » Denbrough
  • Jeremy Ray Taylor (VF : Alexandre Van Roy) : Benjamin « Ben » Hanscom
  • Sophia Lillis (VF : Clara Quilichini) : Beverly « Bev » Marsh
  • Finn Wolfhard (VF : Thomas Sagols) : Richard « Richie » Tozier
  • Wyatt Oleff (VF : Esteban Oertli) : Stanley « Stan » Uris
  • Chosen Jacobs (VF : Hugo Brunswick) : Michael « Mike » Hanlon
  • Nicholas Hamilton (VF : Julien Crampon) : Henry Bowers
  • Jack Dylan Grazer (VF : Tim Belasri) : Edward « Eddie » Kaspbrak
  • Jackson Robert Scott (VF : Achille Dubois) : Georgie Denbrough
  • Owen Teague : Patrick Hockstetter
  • Logan Thompson : Victor « Vic » Criss
  • Jake Sim : Reginald « Belch » Huggins
  • Javier Botet (VF : Antoine Schoumsky) : Le lépreux
  • Tatum Lee : Judith
  • Steven Williams (VF : Jean-Michel Martial) : Leroy Hanlon
  • Stephen Bogaert (VF : Bruno Choël) : Alvin Marsh
  • Geoffrey Pounsett (VF : Pierre Tessier) : Zack Denbrough
  • Pip Dwyer : Sharon Denbrough
  • Ari Cohen : Rabbi Uris
  • Stuart Hugues : Oscar « Butch » Bowers
  • Megan Charpentier : Greta Keene
  • Aimee Lenihan : l’étudiante
  • Kylie Lenihan : l’étudiante
  • Carter Musselman : le garçon sans tête
  • Anthony Ulc : le boucher
  • Edie Inksetter : l’hôtesse
  • Cyndy Day : la pharmacienne