La débarque

BLOGUE

Photo : Facebook - Éric Salvail page officielle

J’ai blogué hier au sujet de ce qui était LA nouvelle de l’heure au Québec, les comportements sexuellement déplacés d’Éric Salvail, voilà qu’aujourd’hui, le principal intéressé est littéralement passé aux aveux. Dans une longue publication sur Facebook, l’animateur vedette reconnaît la portée de ses gestes inadmissibles qu’il a posés.

«Certes, je suis exubérant, intense, parfois cru, mon humour généralement consensuel repose souvent sur des malaises, etc. Ce ne sont toutefois pas des justifications valables. Ce qui m’est paru drôle et divertissant comme malaises pendant des années, sans offense ou anodin ne l’était pas pour plusieurs personnes qui le recevaient. Ne l’était pas du tout. Ce qui était pour moi cru ou grivois en privé était vulgaire et blessant pour eux. J’ai toujours avancé à vitesse « grand V » dans la vie, sans jamais me poser de questions à ce sujet. Je reconnais sans réserve que c’était une erreur. Une erreur grave de conséquences pour toutes les personnes que j’ai indisposées. Et grave aussi pour celles qui en subissent les contrecoups aujourd’hui.» mentionne t’il.

En plus de présenter des excuses, il a annoncé se retirer des activités de sa boîte de production Salvail & Co et vouloir consulter des spécialistes face à ses comportements déviants.

Aujourd’hui, mes pensées vont vers toutes les victimes, d’Éric Salvail, de Gilbert Rozon et de tous les autres. Ces victimes ont besoin d’aide, de support et de tout l’amour que la population peut leur donner. Ces victimes doivent pouvoir se sentir en sécurité dans leur quotidien. De tels gestes ne devraient pas arriver, de tels gestes devraient être fermement condamnés.

Mes pensées sont aussi tournées vers les employés de Salvail & Co et de Juste Pour Rire, ces gens qui font un travail remarquable et qui ne doivent pas être pénalisés à cause des agissements répréhensibles de ces individus. Dans les cas présents, Salvail et Rozon sont les seuls qui devraient faire face à la machine.

Je l’ai dit hier, si cette idole qu’était Éric Salvail a pris une méchante débarque au Québec, il en a également pris une méchante dans mon estime. Pendant des années j’ai été inspiré par celui qui était passé de « ptit gros de Sorel » à véritable vedette. C’est pas ça qui va m’enlever ma motivation à poursuivre mes projets, mais ça me pousse clairement à réfléchir. Connaissons-nous vraiment les gens qui nous entourent? Je parle autant de nos amis que de ceux qui partagent notre écran  chaque jour. Vivons-nous dans un monde où les apparences prennent plus de place que la vérité? Surtout, est-ce que les ressources sont assez nombreuses pour les victimes?

Poser les questions c’est y répondre vous allez me dire, c’est exactement ce qui me passe par la tête. Alors que je me demandais où s’en va le Québec et où s’en va le monde, certains m’ont donné espoir en disant que c’est sur la bonne voie que l’on s’en allait avec les dénonciations de plus en plus nombreuses. J’ose espérer que c’est ça.

Chose certaine, que ce soit pour une personnalité publique, ou encore un commis de dépanneur de tels agissements ne doivent plus passer sous silence. Il faut dénoncer l’inacceptable.

 

 

 

 

Pour lire l’intégral de la publication d’Éric Salvail, c’est ici: