ESKA : plusieurs questionnements au sujet de l’embouteillage à Montréal

Photo : MédiAT

Face aux questionnements et inquiétudes au sujet de l’embouteillage de bouteilles de 18 litres à Montréal, l’entreprise ESKA a fait le point devant des membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) mercredi. Le vice-président des opérations Michel McArthur a d’ailleurs utilisé une bonne partie de son temps de parole pour justifier la décision prise par l’entreprise. Il a entre autres expliqué qu’embouteiller le nouveau produit en format de 18L à St-Mathieu-d’Harricana ne serait tout simplement pas rentable en raisons de plusieurs contraintes logistiques. Il a d’ailleurs affirmé que l’embouteillage local ferait passer le projet d’un profit de 0,27 $ la bouteille à une perte de 0,96 $.

Les représentants du syndicat des employés d’ESKA étaient sur place, ils se sont dit déçus et préoccupés par la situation, évoquant au passage le dossier de l’embouteillage de l’eau gazéifiée qui avait aussi été transféré à Montréal.

Le VP opérations à tenté de se faire rassurant en affirmant que les besoins de main d’oeuvre se maintiendront en Abitibi-Témiscamingue. Selon ses dires, la demande devrait croître avec l’ajout d’un réseau de distribution par camion lié aux bouteilles de 18L. Le PDG d’ESKA, Jim Delsnyder a pour sa part profité du dîner conférence pour annoncer la volonté de présenter les avancements de l’entreprise, ses projets et faire preuve de transparence en organisant, sur une base annuelle des présentations destinées au public et aux entrepreneurs. Il a également dévoilé qu’il sera possible pour le public de visiter l’usine dès le mois de mai. L’homme a aussi exprimé la volonté d’être plus proactif avec la communauté.

Questionné par le président de la CCICA, Michel McArthur s’est exprimé au sujet du controversé projet Authier de développement minier situé tout près de l’esker Saint-Mathieu-Berry. Il a exprimé qu’ESKA est actuellement en train de faire les recherches nécessaires à ce sujet, se disant préoccupé par la suite des choses.

Commentaires