Succession à François Gendron : Sylvain Vachon et Grégory Vézeau se lancent officiellement

Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Alors que François Gendron a annoncé officiellement qu’il prendrait sa retraite de la politique provinciale à la fin de son mandat, deux candidats ont déjà dévoilé leur intérêt en vue de l’investiture du Parti Québécois dans Abitibi-Ouest. Les deux ont d’ailleurs fait publiquement part de leurs intentions dans les dernières heures.

D’un côté, Sylvain Vachon, qui était jusqu’à aujourd’hui président de la Fédération de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue

« Mon désir toujours grandissant de défendre les intérêts des gens qui habitent la région et les particularités de celle-ci m’ont amené à réfléchir à la suite logique de mon implication dans les prochaines années. Plus ma réflexion avançait, plus il devenait évident que je devais m’investir à un autre niveau. En tant que président de l’Union des producteurs agricoles, j’ai eu l’occasion de porter la voie d’hommes et de femmes engagés à tout mettre en œuvre pour tenter de freiner la décroissance du secteur agricole et leur fournir le meilleur environnement d’affaires possible. C’est avec la même motivation que  j’aimerais représenter nos citoyens à Québec. Les enjeux régionaux sont multiples et diversifiés, c’est pourquoi la circonscription d’Abitibi-Ouest et ses citoyens méritent un  représentant solide, déterminé et complètement dédié pour les représenter à Québec. Le seul parti politique qui correspond aux valeurs qui m’animent profondément est le Parti québécois.» mentionne le principal intéressé

De l’autre côté, Grégory Vézeau, policier et ancien candidat pour Option Nationale et le parti indépendentiste.

« Ma décision est le fruit d’une réflexion amorcée en janvier 2017. Des amis, des membres de la famille et même des inconnus qui m’avaient vu à l’œuvre lors des dernières campagnes électorales, m’ont suggéré d’emprunter cette voie. Mais plus important encore, j’ai le soutiens de ma conjointe, malgré nos deux jeunes filles et un enfant à naître, » exprime monsieur Vézeau

Il ne cache pas également se réjouir du retour de Jean-Martin Aussant au PQ

« Le récent retour de Jean-Martin Aussant, est certes réjouissant pour l’indépendance et pour moi. Il vient confirmer que lui et moi faisons la même analyse de la situation politique au Québec. Mais est-ce que la stratégie actuelle du P.Q. sur l’indépendance correspond à la stratégie que je préconise personnellement? Ce serait mentir que de dire oui, surtout quand vous analyser mon parcours et mes déclarations passées. Cependant, force est de constater que le meilleur programme politique sur la table est celui du parti québécois et que dès le lendemain des élections, la stratégie de monsieur Lisée préconise de préparer l’indépendance comme je le désir. » ajoute Grégory Vézeau

Il termine en ajoutant avoir la région à coeur

« J’aime mon coin de pays! Lassarois d’adoption pendant 4 ans, j’ai sillonné les routes de la MRC d’Abitibi-Ouest pour le travail, puis je suis revenu faire la même chose dans la MRC d’Abitibi, de laquelle je suis originaire. J’aime le territoire, j’aime les gens que j’y ai rencontrés et quand je regarde tout ce qui a été accompli en moins de 100 ans, je ne peux qu’être fier de participer au développement et au rayonnement de notre région.  »