Un glissement de terrain retardera l’ouverture du pont de Sainte-Gertrude-Manneville

Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les utilisateurs de la route 395 devront s’armer de patience encore pendant plusieurs jours. C’est qu’un glissement de terrain survenu dans la fin de semaine du 25 août retarde la date d’ouverture du pont qui était initialement prévue le 15 septembre.

Joint par MédiAT, Luc Adam, conseiller en communication à la direction générale de l’Abitibi-Témiscamingue du Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a affirmé qu’il était trop tôt pour s’avancer sur un nouvel échéancier.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, c’est au niveau du talus situé au Nord-Est du pont qu’un glissement est survenu. Le terrain aurait bougé sur environ une quinzaine de mètres. Il n’y avait pas de travaux au moment de l’incident. Les équipes sur place se sont affairées à sécuriser le secteur, selon le MTQ, les travaux se poursuivent sur le reste du chantier en attendant les résultats d’une étude géotechnique sur la stabilité du talus qui a été commandée.

Le ministère pourra statuer sur la suite des choses seulement après avoir reçu les résultats de cette étude.

Commentaires