Épicerie zéro déchet à Val-d’Or, ouverture au début mars

Logo réalisé par la Valdorienne Valérie Laliberté
Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Après plusieurs mois de travail et une campagne de sociofinancement qui a dépassé son objectif, on connait maintenant la date de d’Aki – Épicerie zéro déchet à Val-d’Or. L’épicerie-boutique du 546, 3e Avenue accueillera pour la première fois les clients à 10h le 5 mars prochain.

Pour se donner un coup de pouce au démarrage, les propriétaires Jennifer Grégoire, Jolyane Luneau et Myriam Grenier ont amassé des fonds via une campagne sur le web.

«Nous avons décidé d’utiliser la plateforme québécoise Haricot afin de faire parler de notre projet et d’amasser de l’argent pour répondre aux demandes de notre future clientèle. En seulement deux jours, nous avons atteint notre 2e objectif, soit 6000 $. La campagne s’est clôturée un mois plus tard avec 11 100 $, soit 138 % de notre objectif», indique Mme Grenier.

«Grâce aux 176 alliés de cette campagne, nous pourrons dès la première année offrir une section certifiée biologique par Eco Cert, des légumes de saison, des ateliers et des conférences. Notre première, sur les couches lavables, aura lieu à la fin mars avec LJ Couches», précise la copropriétaire.

Les trois Valdoriennes ont pour mission, avec la mise en place de l’entreprise, d’initier la population au mouvement zéro déchet

«Une épicerie en vrac permet de cuisiner davantage et de manger mieux. La personne achète et paye seulement la quantité désirée, ce qui réduit le gaspillage alimentaire. On évite aussi le suremballage, puisque les gens devront apporter leurs contenants pour les remplir des produits de leur choix», fait valoir Jennifer Grégoire.

De nombreux produits en vrac comme le café, miel, sirop d’érable, confitures, pâtes, farines, huiles, noix, céréales, riz, vinaigres, savons et shampoings en barres et en liquide, savon à vaisselle seront disponibles sur place. Des produits réutilisables comme des pailles en bambou, des couches, des essuie-tout lavables, des sacs à collation et des produits d’hygiène seront aussi en valeur dans le commerce.