L’état mental de Bresaw sera évalué avant de poursuivre son procès

PHOTO COURTOISIE/LEON COUNTY SHERRIFF'S OFFICE

Autre coup de théâtre cet après-midi au palais de justice d’Amos alors que le juge a ordonné l’évaluation de l’état mental de Justin John Bresaw après des questions soulevées par la défense.

L’évaluation devrait être faite à l’hôpital de Malartic d’ici le 27 mai prochain selon la décision du juge. Dans le cas où aucun expert ne serait disponible à Malartic, il pourrait être évalué à Québec.

Le procès est suspendu jusqu’à ce que le rapport d’évaluation soit disponible, si l’accusé est déclaré apte à subir la suite de son procès.On ignore la date à laquelle les procédures pourraient reprendre, la semaine du 10 juin a toutefois été soulevée.

Alors qu’il avait été annoncé comme témoin, plus tôt ce matin, l’accusé a refusé de témoigner lançant au tribunal « i have nothing to say ».

Après une pause pour parler à son client, Me Julie Bolduc, a formulé la demande au tribunal pour cesser de représenter Bresaw, puis suspendu cette demande après avoir soulevé le doute à savoir si l’accusé était apte à poursuivre son procès.

Rappelons que la semaine dernière, le juge Étienne Parent a reconnu Bresaw coupable de 3 meurtres au 2e degré. L’avocate devait présenter une défense de non responsabilité criminelle pour trouble mentaux.