Jour 327 – Entourage

365 jours de peine d’amour

Michaël Bédard

Les derniers articles par Michaël Bédard (tout voir)

L’amitié, c’est le contraire. Ce n’est pas un choix, c’est complet, entité pleine qui ne se contredit jamais. Là, à saisir, à provoquer, elle s’agrippe, se touche, s’étreint. Elle prend la forme de deux bras, de regards connus, de sourires francs, de rires surpris et de malaises galvanisants.

Avoir des amis est une base, mais avoir des amis comme les miens, c’est un lendemain qui n’arrive jamais, c’est une perpétuité, ce sont des promesses non-dites. L’écrire, c’est la gaspiller et ce soir, je me contente de la vivre.

Voilà, on s’approche, tu l’as bientôt, ta centaine de mots.

C’est fait.