365 jours de peine d'amour

Jour 170 – pH

La beauté ne s’explique pas. Mieux encore, il est impossible de la voir. Dans toute la supercherie de leur utilité première, les yeux croient fermement qu’ils sont les juges de ce qui beau ou ne l’est pas alors qu’ils incarnent plutôt le placebo de l’attirance. Le charme ne relève pas de l’apparence. Le charisme non plus. Pourtant, ils dictent impérativement si la complicité est physique ou amicale. À juste titre, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 169 – Courtepointe

Je suis tissé serré. D’une maille à l’autre, mon histoire se tricote au fur et à mesure que les jours me cousent. Elle se compose de tissus multiples, dans un agencement des événements qui s’impriment sur la couette de mon être comme des tatouages pêle-mêle. Ils me bordent l’existence souvent trop froide pour éviter que je m’endorme couvert par la nuit qui me guette constamment. Depuis longtemps hors du berceau, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 168 – Embrasser les imprévus

Le mirage est là. Le mirage est là et présentement, pour des raisons techniques, je ne peux te partager les mots écrits pour le Jour 168. C’est signe qu’il se passe quelque chose, que ça va mieux, non?  

365 jours de peine d'amour

Jour 167 – Spectrale

Dire « oui » à la venue de quelqu’un dans notre vie, c’est le laisser entrer en soi. Que la relation soit saine ou non, chaque personne à qui l’on octroie notre confiance prend possession d’une partie de nous. Là où ça devient dangereux est quand il y a monopole, quand une seule âme s’approprie complètement la nôtre. Dans son contrôle, elle se manifeste partout, dans les songes comme dans Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 166 – Number Five – The Boy

« […] I’ve been searching for a trail to follow again Take me back to the night we met. » The Night We Met, Lord Huron Tu connais le concept de « l’effet papillon »? Il est rassurant et terrifiant à la fois. Vulgarisé simplement, c’est l’hypothèse qui statue que s’il était possible de retourner dans le passé, un minime changement lors d’un événement pourrait avoir des conséquences catastrophiques sur la suite. Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 165 – Deux fois cent

Tout se divise en paliers. Étape par étape, on gravit les échelons selon les hiérarchies, du début vers la fin. De la plus insignifiante besogne au concept le plus significatif, on passe par un processus où il est possible d’identifier les balises qui peuplent le trajet de A jusqu’à Z. Différentes selon les occasions ou pareilles dans certains cas, elles sont des repères qui guident la voie et elles se Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 164 – me too

Depuis le début de 365 jours de peine d’amour, plus souvent qu’autrement, il y a une semaine entre l’écriture d’un texte et sa publication. Évidemment, le tour de force est d’essayer de faire en sorte que le décalage ne paraisse pas. Aujourd’hui, il est nécessaire qu’il soit mentionné pour deux raisons. La première, c’est que j’aurai besoin de la semaine pour me détacher de l’émotivité de ce qui sera écrit Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 163 – Profanation

Si je nous pleure encore, c’est invariable que la terre sous notre épitaphe reste humide. C’est dangereux parce qu’elle se creuse plus facilement. Parfois, j’empoigne la pelle pour finalement la déposer par peur de nous découvrir intacts. Une curiosité morbide me donne encore envie de nous, par moments. Voilà pourquoi j’évite le plus souvent possible de nous visiter au cimetière. Il n’y a rien à y voir. Nous sommes partis Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 162 – The End Of The F***ing World

Le navire a coulé. De sa coque trouée, il n’a pas eu le choix de se laisser engouffrer par la marée d’indifférence et voilà venu le moment où l’on se sépare. L’embarcation qu’est 365 jours de peine d’amour tire à sa fin, il ne nous reste qu’un peu d’oxygène pour s’offrir des adieux bien mérités. D’ailleurs, tu me vois nager en direction opposée, l’air de te fuir comme la peste, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 161 – Rival?

Il y a un autre qui a suivi. Après moi, un peu pendant, peu importe, il y a un autre homme qui est entrée officiellement dans sa vie peu après la fin de nous deux. Je connais son nom. Il était mentionné comme celui d’un nouvel ami lorsque que nous étions en relation. Dans des moments plus sombres où j’ai espionné les réseaux sociaux de cet autre, j’en suis venu Lire plus