365 jours de peine d'amour

Jour 130 – Se faire dire non

Le point de départ de la manœuvre est sur la partie supérieure du front, à l’orée du crâne, là où débute la ligne de naissance des cheveux. L’incision peut choisir de s’opérer vers le bas ou de traverser le cuir chevelu pour descendre ensuite vers la nuque. Peu importe la décision prise, que ce soit par le visage ou par derrière, elle glisse entre les sourcils, passant par le nez Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 129 – L’épistolaire du vide

« Si près et si loin à la fois. » C’est ce qui me vient pour tout qualifier ce qui reste de nous. Dans la distance, nous pouvons paraître l’un à côté de l’autre si l’on se situe sur la carte du monde, mais pour avoir été séparés sur une longue période de temps, les kilomètres qui s’empilent entre nous peuvent se maudire de ne pas être moindres. Dans notre relation, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 128 – L’orpheline muse

La proportion d’un sentiment peut se matérialiser chez un individu sous plusieurs formes. Parfois, c’est une paralysie totale qui est observée chez celui qui souffre, une incapacité complète à faire ou à accomplir quoi que ce soit alors qu’à d’autres moments, il se surcharge de n’importe quoi qui pourrait l’éloigner de la douleur qui l’assaillit. Dans l’une comme d’autre, ce qui prédomine est cette inaptitude à vaincre le mal, à Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 127 – Crier sous l’eau

Il n’y a aucun vent et aucune vague, rien qui ne puisse onduler à la surface. Presque lisse, la mer est calme, miroir à la fois physique et symbolique de son reflet céleste. Première de plusieurs couches avant d’atteindre le fond, elle n’indique rien d’anormal. Une fois franchie, la texture atmosphérique change, de l’air léger à l’eau pleine, mouvance différente de l’une à l’autre. Vision humaine boueuse, il n’est pas Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 126 – (Déterminant + Adjectif + Nom + Verbe + (Participe passé) + (Déterminant + Nom) + Déterminant + Adjectif + Nom) x 38 = Préposition + Déterminant + Nom + Déterminant + Adjectif + Nom + Déterminant + Adjectif + Nom + Déterminant + Nom + Déterminant + Adjectif + Nom + Déterminant + Adjectif + Nom + Verbe + Déterminant + Adjectif + Nom

Des grands amours proviennent les grands écrits. Des grandes émotions naissent les grands amours. Des grands écrits se transmettent les grandes émotions. Des grands amours sont provoqués les grandes émotions. Des grandes émotions sont inspirés les grands écrits. Des grands écrits sont racontés les grands amours. Des grandes âmes se multiplie la puissance des grands amours. Des grands écrits se transcende la puissance des grandes âmes. Des grandes émotions se Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 125 – Mélodramatique

ÇA COMMENCE, MAIS AVANT, JE T’AVERTIS D’AVANCE, ÇA SE PEUT QUE ÇA SOIT DÉCOUSU, AU PIRE, JE FAIS PASSER ÇA SUR LE DOS D’ESSAYER UN NOUVEAU STYLE, TU COMMENCES À ME CONNAÎTRE ASSEZ POUR ME CROIRE DANS MA VOLONTÉ D’ÊTRE POLYVALENT, PEUT-ÊTRE MOINS DANS MA TENDANCE À MENTIR POUR POUVOIR ÊTRE DANS UNE CRÉATION QUI ME RESSEMBLE, LA VIE, C’EST DES HAUTS ET DES BAS, PARFOIS, J’AI TELLEMENT HÂTE QUE Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 124 – Hide and Seek

Dès que le compte commence, que les chiffres sont scandés pour être certain qu’ils soient bien entendus, les pas se multiplient comme un fourmillement sonore qui se disperse dans diverses directions. Les portes s’ouvrent et claquent, indications auditives des endroits visités qui permettent d’orienter la recherche une fois le dernier nombre atteint. Une fois l’entièreté des planques trouvées, c’est un silence inquiétant qui règne et la partie commence. En mission, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 123 – Faire prendre forme

De par la luminosité, ce qui s’offre à nous est l’une de ses rares journées d’été qui s’étire. Déjà longues, elles se caractérisent par l’étrange sentiment que la lumière des rayons ne quittera jamais comme le paisible qu’elle amène avec elle. Déstabilisé, le temps ne sait plus quand se retirer, patient et nerveux à la fois, mais silencieux parce qu’il ne veut pas déranger de son départ la lente sérénité Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 121 – Trouver les maux

Pour une troisième journée consécutive, le monstre du néant émotionnel paralyse mon ressenti. Plusieurs pourraient le percevoir comme un protecteur après 118 jours de montagnes-russes sentimentales, mais il a toujours été primordial pour moi de privilégier la conscience de ce que je vis à l’anesthésie de ne plus vouloir souffrir. À juste titre, j’ai longtemps perçu mon incapacité à mettre fin à mes jours comme un manque de courage alors Lire plus