365 jours de peine d'amour

Jour 101 – Apprendre la trahison

Ce n’est écrit nulle part dans la Bible, mais même les plus grands Saints en viennent à mourir. Devant l’aveuglement de notre dévouement à s’assurer qu’ils nous voient, mais surtout qu’ils nous reconnaissent dans l’ampleur de notre abnégation, on oublie qu’ils sont faillibles parce qu’il n’y a rien de plus divin que l’humain qui manipule bien. Les yeux fermés, c’est nous qui sommes cloués à la croix de notre allégeance, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 100 – Frankie Belmont versus Cora Tannetti (Huggin & Kissin)

Entre toi et moi, le temps n’a pas les mêmes paramètres. Comme notre relation relève de la dépendance affective, il est permis de se faire languir pour mieux se présenter, dans notre nudité la plus complète, toujours de plus en plus conscients de la forme que prendra la relation. Encore une fois, elle peut être courte comme longue, il ne suffit de pas beaucoup pour que l’extase s’empare de nous. Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 99 – Mea coupable

La modestie s’acquière souvent avec l’âge puisque l’arrogance est un mécanisme de défense efficace pour contrer les effets pervers du manque d’estime de soi. Avec la sagesse vient l’humilité parce qu’il est rapidement facile de comprendre que transparaît par tous les pores de la prétention un amour propre heurté. En continuelle construction, il se renforce pour effacer les barrières que la peur d’être jugée instaure dans les relations avec les Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 98 – Se connaître en casse-tête

L’enfant. L’enfant que j’étais. L’enfant que j’étais est encore là. L’enfant que j’étais est encore là tout près. L’enfant que j’étais est encore là, tout près de l’adolescent. L’enfant que j’étais est encore là, tout près de l’adolescent que j’ai été. L’enfant que j’étais est encore là, tout près de l’adolescent que j’ai été qui est lui aussi resté. L’enfant que j’étais est encore là, tout près de l’adolescent que Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 97 – Loquetobre

C’est en pleine nuit, mes idées sont floues et tes mots, un règlement de compte. En terre à demi-connue, tu me roues de coups d’un ton détaché comme si j’étais le seul qui te devait le respect. À mots couverts, tu te caches derrière la violence de la banalité pour m’atteindre directement dans la vulnérabilité. Ma coordination alcoolisée rend impossible toute réplique, je peine à me relever la verve, la Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 96 – «  Is it a video? »

D’où vient la nécessité de questionner? Pourquoi avoir besoin de réponses? Pourquoi en avoir besoin pour mieux se sentir? Qu’est-ce qui empêche de laisser au passé ce qui s’y trouve pourtant? Qu’est-ce qui éloigne du moment présent? Qu’est-ce que ce que le moment présent? Comment être au présent alors que tout appartient déjà au passé? Qu’est-ce que le futur me réserve? Comment y avoir accès quand le présent est consacré Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 95 – Se marchander les confettis

L’amour est cette fête où nous sommes tous invités. Le cœur comme cadeau, on choisit nous-même le fêté, celui ou celle à qui l’on donne notre présent et notre futur aussi. Emballés, on se déballe pour mieux s’utiliser, dans la découverte de ce que nous sommes en dehors de la boîte, juvéniles dans la surconsommation des jouets que nous devenons l’un pour l’autre. À défaut de grandir d’une année, on Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 94 – Rescapé reste capable

« Le sédatif de l’annonce s’estompe et me voilà seul, hors du bloc opératoire de notre conversation, à réaliser ce qu’on m’a réellement enlevé lors de cette opération. […] Sans réelle ordonnance ni marche à suivre pour guérir, je sens aujourd’hui ce trou béant au milieu de moi, énorme cavité qui respire l’air à ma place et qui ne m’en laisse en retour que très peu. Le souffle court, l’expiration laborieuse, Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 93 – Les circonstances atténuantes

La réflexion peut être la source de puissants revirements de situation. Dans le développement d’une pensée peut se cacher la manivelle nécessaire à un changement de cap inattendu, voire même in extremis. C’est pourquoi ce qui est sage jouit d’une écoute et d’une confiance accrues. C’est ce qui attribue un prestige parfois démesuré à la philosophie, aux écrits d’une autre époque, à ce qui a eu la chance de mûrir Lire plus

365 jours de peine d'amour

Jour 92 – La disparition de la beauté

Il n’existe pas nécessairement de marche à suivre pour survivre à la rupture amoureuse parce que chaque événement de la vie, bien que vécu auparavant, comporte des différences majeures s’il est comparé à son prédécesseur. L’époque, la période de l’année, les implications personnelles et sociales et les circonstances, qu’elles soient intérieures ou extérieures, jouent dans la manière de vivre ce qui est mis devant nous, et ce, même si nous Lire plus