Jeudi, 20 juin 2024
Quand la sexualité blesse
Épisode 6 : La prostitution : un travail ou une exploitation?
Saison 1 • Épisode 6 • Présenté par Calacs Abitibi

Dans cet épisode, Jolann aborde l’industrie du sexe à travers l’analyse abolitionniste. Avec ses deux invitées, Rose et Mélanie, elle parle des enjeux qui entourent cette violence, mais aussi de la trop grande banalisation qui en est faite dans notre société. Ce podcast présente une discussion sans filtre, touchante et parfois choquante à entendre, permettant toutefois de mettre une lumière sur ce qui est trop souvent dans l’ombre.

Calacs-Abitibi : 819-732-7889

Mélanie Manseau : 819-527-7099

Le CAFES et la Sortie : 581-989-1292

CLES : 514-750-4535


D'autres épisodes du même balado
D'autres balados qui pourraient vous plaire

Quand pensez-vous?

23 épisodes

Rire et réfléchir avec Francis Murphy, Geneviève Béland, Paul-Antoine Martel et leurs invités, dans une émission de radio indépendante, enregistrée devant public et baladodiffusée. On y aborde culture, société et âneries diversifiées. Quand pensez-vous? Sujets sérieux traités avec légèreté. Sujets légers traités avec sérieux.

Lutte tu m'parles

7 épisodes

Les classiques révisité. Simon, fan de lutte depuis 1989. Sébastien, qui a écouté son premier gala de lutte en 2022. Est-ce que la lutte leur parleras de la même manière. Verront-ils les mêmes choses. Critique avec humour de la lutte, en commençant avec 1983 et en suivant la chronologie des galas PPV suivant.

Alimente ton sport

85 épisodes

Le podcast pour clarifier et démystifier les tendances populaires en nutrition sportive. Tu y trouveras des trucs concrets pour optimiser ton alimentation afin d’améliorer tes performances sportives en simplicité, dans l’équilibre et surtout avec plaisir !

Appropriation Culturelle - Le Podcast

214 épisodes

Mathieu Proulx, Pierre-Marc Langevin et Benoit St-Pierre donnent le micro aux personnalités qui marquent la culture de l'Abitibi-Témiscamingue. Ici, l'appropriation culturelle doit être vu au 1er degré. On s'approprie NOTRE culture avec un grand C.