Éducation autochtone : signature d’une entente historique

signature de l'entente entre le cepn et service autochtone canada 14 juillet 2022
Conférence de presse concernant la signature de l'entente entre le CEPN et Service Autochtone Canada.

Après 10 ans de travail, c’est le 14 juillet 2022 que le gouvernement du Canada concluait une entente historique avec 22 communautés Autochtones réparties dans 8 Nations au Québec. Cette entente prévoit davantage de liberté aux communautés pour éduquer leurs jeunes.

En effet, l’entente a pour objectif :

  • la mise en place d’un programme scolaire culturellement adapté;
  • la pleine prise en charge des écoles par les communautés membres;
  • l’augmentation et la rétention du personnel qualifié (environ 600 enseignants et  membres du personnel spécialisés sont touchés par la mesure);
  • l’augmentation de la persévérance scolaire et du taux de diplômation au secondaire;
  • l’augmentation des capacités technopédagogiques des enseignants;
  • le financement adéquat du transport scolaire;
  • l’amélioration de la réussite scolaire.

Concrètement, chaque communauté pourra gérer elle-même ces aspects selon sa réalité, ses priorités et les modèles qui leur conviennent. En effet, chaque communauté a une langue, une culture et des traditions qui lui sont propres.

De la maternelle au Secondaire, ce sont environ 5800 élèves et 24 écoles qui sont touchés par la mesure. Le projet sera financé à hauteur de 1,1 milliards de $ sur 5 ans et sera réévalué en 2027. L’entente entre en vigueur de manière rétroactive le 1er avril 2022 et prendra fin le 31 mars 2027.

Conçue par et pour des Autochtones, le projet touchera les communautés suivantes :

  • Première Nation Abitibiwini,
  • Lac Simon,
  • Kitcisakik,
  • Wolf Lake First Nation
  • Long Point First Nation,
  • Timiskaming First Nation,
  • Kebaowek First Nation,
  • Rapid Lake,
  • Kitigan Zibi,
  • Manawan,
  • Gesgapegiag,
  • Gespeg,
  • Kahnawà:ke,
  • Kanesatake,
  • Listuguj,
  • Mashteuiatsh,
  • Odanak,
  • Opitciwan,
  • Wemotaci,
  • Wendake,
  • Wolastoqiyik Wahsipekuk,
  • et Wôlinak. 

Le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) se dit très fier de cette entente. Denis Gro-Louis, directeur général du CEPN, souligne :

« La signature de l’entente est l’achèvement, après plus de 35 ans, de la vision des membres fondateurs. […] Le climat de réconciliation dans lequel s’est déroulée la négociation de l’entente s’est appuyé sur la formule de financement élaborée par le CEPN. Cette entente reflète le potentiel de pérennité économique et culturelle que nos futurs diplômés insuffleront dans leur communauté. »

Patty Hajdu, Ministre des Services aux Autochtones, se dit également heureuse de cette entente :

« En signant aujourd’hui cette entente historique avec le Conseil en Éducation des Premières Nations, les enfants des Premières Nations au Québec auront de meilleures possibilités d’apprentissage et d’éducation devant eux. […] L’entente permettra ainsi aux enfants de rester en contact avec leur langue et leur culture tout au long de leur parcours scolaire. Voilà à quoi ressemble la réconciliation lorsque nous travaillons ensemble. »

Les discussions se poursuivent afin de conclure des ententes avec d’autres communautés autochtones partout au Canada.

Dernière modification le 14 juillet 2022 11:19