MRAR : Jumelage entre Amossois et nouveaux arrivants

mrar

Afin de mieux accueillir les nouveaux arrivants qui viennent vivre dans la MRC Abitibi, le Mouvement de la Relève Amos-Région (MRAR) a mis en place un programme de jumelage.

L’objectif est de permettre à une personne nouvellement arrivée en région, immigrante ou non, de s’intégrer à sa ville d’accueil en créant des relations avec un(e) Amossois(e). Les personnes sont jumelées selon leurs intérêts afin de créer une alchimie entre les participants.

Cependant, la demande est grandissante avec l’arrivée d’immigrants en région. Le MRAR est donc à la recherche de personnes prêtes à créer une relation avec un nouvel arrivant pour faciliter son intégration.

Manuel Gagnon, agent d’attraction et de rétention pour le MRAR, explique :

« C’est de garder en tête que le jumelage, c’est vraiment sur une base d’égalité. On ne parle pas d’une relation de mentor ou de mentoré. On ne parle pas d’une relation de parrainage. C’est vraiment de l’égalité. On veut baser ça sur le respect  : en fait, c’est une relation d’amis qu’on veut créer. »

Une autre manière de faciliter l’intégration des nouveaux arrivants est de créer des activités ouvertes à tous. Par exemple, le mois dernier, 111 sacs de nourriture ont été distribués après une session de cuisine collective d’un met Marocain, le tajine. En fin mai, les gens pourront apprendre à préparer un curry japonais.

Ce projet s’appelle la Popotte culturelle et est géré par Saoula Rabah, agente d’attraction et de rétention du MRAR pour le Programme d’Appui aux Collectivités (PAC). Celle-ci précise :

« Le but de ce programme, c’est de créer des activités interculturelles pour intégrer les gens, pour intégrer les nouveaux arrivants. […] La semaine passée, j’ai organisé une activité de réseautage qui s’appelle Réseautage : jeu-questionnaire. […] Le but essentiel [de cette activité] est de créer des relations amicales entre les personnes immigrantes et les Amossois. »

Elle ajoute que le MRAR collabore aussi avec des organisations tels que le Festival H2O et la Route du terroir pour élargir le volet interculturel à des activités déjà existantes.

Rappelons que le MRAR aide les personnes de 16 à 35 ans, par exemple pour un retour aux études ou un changement de carrière. Le MRAR peut être joint par courriel au immigration@mrar.qc.ca pour contacter Saloua ou au jumelage@mrar.qc.ca pour parler à Manuel.

 

Dernière modification le 5 mai 2022 11:09