Le Dispensaire de la Garde de La Corne sera classé patrimonial au Québec

Sur la photo de gauche à droite. Pierre Dufour, ministre des Forest, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord du Québec Geneviève Grenier, directrice générale du dispensaire-résidence Éric Comeau, maire de La Corne Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications Carmen Rousseau, présidente de la Société d'histoire d'Amos Suzanne Blais, députée d'Abitibi-Ouest

Dernière mise à jour

Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Francois Munger
Suivez-moi

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, était de passage aujourd’hui en Abitibi-Témiscamingue. Elle en a profité pour visiter le Dispensaire de la Garde de La Corne et annoncer publiquement qu’un avis d’intention de classement avait été signé. Ainsi, le dispensaire-résidence, sa collection de 395 objets ainsi que le fonds Gertrude Duchemin sont en voie d’être classés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

La ministre Roy en a profité pour souligner qu’une somme de 100 000$ avait été octroyée à l’institution pour mettre en valeur le Dispensaire et sa collection.

« Je suis très touchée de pouvoir garantir l’avenir d’un lieu qui témoigne de l’apport de femmes admirables ayant joué un rôle humanitaire inoubliable lors de la colonisation de territoires situés en région éloignée. En signant cet avis d’intention de classement, je souhaite protéger et mettre en valeur ce bâtiment patrimonial dont nous sommes fiers afin qu’il fasse partie de notre histoire et de notre mémoire collective. » mentionne Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Le classement permettra de préserver les valeurs historique, architecturale, ethnologique et documentaire du Dispensaires de la Garde. Pour sa part, l’aide financière permettra entre autres la réalisation d’activités éducatives sur l’histoire des premières infirmières et l’évolution des soins de santé dans la province.