Mercredi, 29 mai 2024

Décontamination de terrains: la Ville de Rouyn-Noranda souhaite que la Fonderie ne s'arrête pas là

Dernière mise à jour: • Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
L'une des cheminées de la Fonderie Horne à Rouyn-Noranda. Crédit photo: Joanie Duval
Partager cet article

Bien qu'elle voit «d’un bon œil la campagne volontaire de caractérisation et de décontamination» qu'entreprendra cet été la Fonderie Horne dans le quartier Notre-Dame, la Ville de Rouyn-Noranda espère que le processus ne s'arrêtera pas là.

L'automne dernier, l'entreprise de Glencore a fait analyser le sol de 79 terrains du quartier Notre-Dame dans le but de connaître le niveau de contamination en métaux lourds, notamment l'arsenic, le cadmium et le plomb. Elle a également fournit, en juin dernier, un plan d'excavation du sol en surface et de remblai pour la majeure partie de ces terrains en priorisant ceux fréquentés par des enfants de moins de 6 ans. 

La Ville affirme d’ailleurs avoir soumis à la Fonderie «un processus qui permettra d’accélérer l’octroi des permis pour les terrains qui doivent être décontaminés». Elle souhaite toutefois une décontamination des sols plus large et également plus de données sur les contaminants présents dans l'ensemble du quartier.

« Avec raison, les enfants ont été au cœur des décisions pour l’exécution des travaux dont il est question dans la démarche actuelle. La contamination des sols est un enjeu bien présent dans le quartier Notre-Dame et tous les citoyens qui y résident doivent pouvoir connaître la constitution du sol. Nous continuerons les discussions avec la Fonderie pour avoir une connaissance plus globale des terrains », a déclaré la mairesse suppléante, Samuelle Ramsay-Houle.

Le ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, ainsi que la Direction de santé publique (DSPu) du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, ont pour leur part tous deux réitéré le caractère essentiel de ces travaux de décontamination pour la santé de la population.

«Compte tenu de l’exposition cumulative par inhalation et par ingestion des enfants du quartier Notre-Dame, la DSPu a demandé de procéder dès cet été et d’ici la fin de l’automne à la décontamination des sols en surface de tous les terrains où de jeunes enfants de moins de 6 ans sont présents et dont les sols de surface présentent des niveaux de contamination en métaux supérieurs aux valeurs de référence retenues. Ainsi, les citoyens sont encouragés à accepter l’offre de décontamination qu’il leur sera proposé par la Fonderie Horne au cours de prochaines semaines», a affirmé la DSPu par voie de communiqué.