Vendredi, 24 mai 2024

Grandeur nature de Barraute, mages et chevaliers ont toujours la cote

Publié:
Christian Péloquin
Christian Péloquin
MédiAT
Partager cet article

Le 16 septembre dernier, l’empire de Birwhine vivait au rythme de son grandeur nature. Comme le dit si bien, le principal organisateur Guy Gignac : « c’est une immersion dans un monde magique et mystérieux ».

Il y a certainement quelque chose de magique, car c’est plus de 130 participants qui y ont défié les 36 quêtes organisées. On a dénombré plus de 175 personnes sur le site ce jour-là, vêtues de cuir, de fourrure et de lin. Pour le dîner, c’était le fameux brouet qui est une soupe médiévale avec du pain qui était offert. Et pour y avoir gouté l’an dernier, je vous assure que c’est un délice.

Comme chaque année, on y a retrouvé le duel à l’épée remporté par l’une des fines lames les plus respectées dans le domaine, soit Samuel Gignac. Nombreux sont les chevaliers qui l’ont défié, mais en vain. Toutefois, nombreux étaient les nouveaux visages qui assurent une relève à cet événement annuel qu’est le grandeur nature de Birwhine. De jeunes loups affamés se confronteront bientôt à la sagesse des ainées dans ce monde figé par le temps.

Rassurez-vous, aucune lame n’est d’acier, donc aucun blessé. Le plaisir qu’en retirent les participants n’affecte en rien les nobles efforts de victoires. Chose certaine, les profits tirés de l’événement vont directement à la Maison des jeunes Le Kao de Barraute. Ce bel événement annuel a sollicité plus de 25 bénévoles dévoués.

En serez-vous l’an prochain ?

Photos : Amélie Chayer Photographie