Dimanche, 26 mai 2024

Opération routière pour la rentrée scolaire, excès de vitesse au menu

Publié:
Christian Péloquin
Christian Péloquin
MédiAT
Partager cet article

Dans la dernière semaine, la rentrée scolaire se faisait sentir seulement qu’à voir le nombre d’enfants se balader avec leur sac d’école. Toutefois, ce qui devrait être une logique pour les conducteurs automobiles d’être prudent, ce n’est pas toujours le cas. La Sûreté du Québec a mis au point diverses opérations aux abords des écoles afin de sensibiliser les usagers de la route à adopter des comportements sécuritaires.

Lors d’une opération, les policiers du poste de Rouyn-Noranda qui étaient présents sur l’avenue Québec qui est un lieu fréquenté par de nombreux autobus scolaires et cela dans la seule journée d’hier, les policiers ont donné quatre constats d’infractions, dont trois, pour des excès de vitesse et un autre pour ne pas s’être immobilisés alors que le feu de circulation était rouge.

L’un des conducteurs fautifs âgé de 60 ans, résident de Rouyn-Noranda a été capté alors qu’il circulait en grand excès de vitesse. Il circulait à 97 km/h dans une zone de 50 km/h. Il a reçu un constat d’infraction de 679$ assorti de 10 points d’inaptitude, il a également reçu un constat d’infraction pour avoir omis de s’immobiliser à un feu rouge. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de sept jours.

La Sûreté du Québec rappelle que la vitesse est l’une des premières causes de collisions mortelles à survenir sur les routes du Québec. 

La Stratégie en sécurité des réseaux de transport 2021-2026, « La vie humaine, au cœur de nos actions », a pour objectif de diminuer le nombre de collisions mortelles et avec blessés graves sur les réseaux routiers et récréotouristiques. Des pistes d'action sont mises en œuvre dans chacun des axes distincts : Partenariat, Intervention, Sensibilisation, Technologie, Évaluation (PISTE) par la Sûreté du Québec ainsi que ses partenaires, afin de collaborer pour tendre vers un objectif commun, celui de rendre nos routes, nos sentiers et nos plans d’eau plus sécuritaires.

Photo : Kassandre Pedro