Vendredi, 24 mai 2024

Un avant-goût du 42e Festival du cinéma en Abitibi-Témiscamingue

Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
Partager cet article

Le 42e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) a dévoilé ce jeudi un peu de l’envergure de son panache cette année et il voit rouge.

C’est l’illustrateur montréalais d’origine française, Gérard DuBois, qui signe l’illustration de l’affiche écarlate.

« Il y a vraiment cette idée, qui moi m’impressionne beaucoup, d’une 42e année d’un festival, c’est vraiment important. Donc je voulais, tout en ayant une affiche de notre époque, qui soit moderne, essayer de trouver un visuel qui soit inclusif, bien entendu, mais aussi qui nous amène une certaine résonnance un peu plus classique » a expliqué l’artiste qui a reçu le prix Illustrateur de l’année 2022 de la part du musée Victoria & Albert de Londres.

La France et Rouyn-Noranda pour ouvrir

Le long métrage français L’Abbé Pierre – Une vie de combats, réalisé par Frédéric Tellier, sera présenté en ouverture du FCIAT le 28 octobre, avant sa sortie parisienne du 8 novembre. Le rôle principal est tenu par Benjamin Laverhne, au côté d’Emmanuelle Bercot qui incarne Lucie Coutaz.

La région sera également bien représentée avec le court métrage Chat mort des cinéastes rouynorandiens Annie-Claude Caron et Danick Audet.

La présentation de ce film est très attendue puisqu’après avoir remporté le prix de Best narrative short film au Festival Tribeca de New York, il est maintenant éligible aux Oscars. Léane Labrèche-Dor et Pierre-Yves Cardinal y tiennent les rôles principaux.

Une première mondiale pour fermer

Le festival dira aurevoir aux festivaliers avec la première mondiale du film de Lyne Charlebois, Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles…, qui dépeint la relation épistolaire du frère Marie-Victorin (Alexandre Goyette) et de Marcelle Gauvreau (Mylène Mackay).

La réalisatrice québécoise a confié avoir voulu « ne pas trop inventer » et que l’on retrouve environ 80% de faits véridiques sur cette histoire d’amour platonique.

À l’heure du brunch

Le brunch-conférence du dimanche risque d’être populaire cette année, avec pour invités l’écrivaine Kim Thúy et le réalisateur Charles-Olivier Michaud. Ce dernier a réalisé l’adaptation cinématographique du roman Ru de l’autrice qui est également productrice associée du long métrage.

Le FCIAT se déroulera du 28 octobre au 2 novembre. Les passeports pour le FCIAT, ainsi que les billets pour la soirée d’ouverture et le brunch-conférence seront en vente le 15 septembre prochain. 

Le reste de la programmation sera dévoilée le 12 octobre et les billets pour celle-ci seront disponibles dès le lendemain.