Lundi, 27 mai 2024

Cadmium élevé dans les abats d'orignaux, surtout à Rouyn-Noranda

Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

La Direction de santé publique (DSPu) du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue rappelle que la consommation du foie et des reins de l’orignal est dangereuse pour la santé, car ces abats contiennent une grande quantité de cadmium, notamment dans le secteur de Rouyn-Noranda.

Le cadmium est un métal toxique qui provient des plantes dont se nourrissent les orignaux. Plus l’animal est âgé, plus la quantité accumulée de cadmium sera élevée. La viande de l’orignal, tout comme son cœur et sa langue, sont exempts de cadmium et peuvent être consommer sans restriction.

Une personne qui consommerait les abats contaminés de l’orignaux pourrait éprouver des problèmes de santé à long terme comme des troubles rénaux. Les fumeurs ont déjà un taux de cadmium particulièrement élevé donc ils doivent redoubler de vigilance.

« Les concentrations de cadmium dans les abats des orignaux des différents secteurs de l’Abitibi-Témiscamingue sont variables. Les plus fortes concentrations ont été mesurées dans un rayon de 50 km autour de la ville de Rouyn-Noranda où une seule portion de rein représentait un apport de ce métal toxique nettement supérieur à l’apport total mensuel tolérable fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et plus d’une centaine de fois l’apport quotidien », affirme le DSPu dans un communiqué.

Le DSPu rappelle également que si des munitions au plomb sont utilisées, il faut retirer 10 cm de viande autour de la zone d’impact de la balle pour enlever un maximum de fragments de plomb.