Jeudi, 23 mai 2024

La hausse du coût de la vie au service des pétrolières et des banques

Dernière mise à jour: • Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

L’inflation et le coût de la vie causent 2 enjeux majeurs en région depuis les 15 dernières années. Ceux de la pénurie de main d’œuvre et le manque de logement.

Le gouvernement fédéral n’a pas investi dans le logement depuis une vingtaine d’années et ça le rattrape. Il a proposé une sanction au projet de loi C19 qui permet de lutter contre la hausse du coût de la vie. Il a pris 2 mesures pour y faire face. La première est d’enlever la TPS sur la construction de logements locatifs. La deuxième mesure est d’augmenter la concurrence au Canada.

À ce jour, le coût de la vie est élevé dû au carburant qui a explosé et que le réseau de distribution abuse pour garder plus de profits dans ses poches. Pendant ce temps, les producteurs agricoles et les transformateurs font moins d’argent, et le consommateur écope de cette hausse de prix, dénonce le député du Bloc Québécois de l’Abitibi-Témiscamingue.

« Revenir dans une économie dans laquelle on produit localement, on fait des circuits courts, on mise sur nos achats, [on] va être capable […] de générer de l’emploi, [et d’offrir] des emplois stables avec le temps. […] on a laissé aller des choses […] on vit les effets pervers de ça », explique Sébastien Lemire, député du Bloc Québécois.

Coût de la vie

Le coût de la vie est élevé car plusieurs entreprises s’en mettent dans les poches affirme le député. Le gouvernement subventionne des compagnies pétrolières et les banques augmentent les taux d’intérêts.

« La loi sur la concurrence va commencer à amener une plus grande égalité et un plus grand partage des richesses », pense le député Sébastien Lemire.

Regardez l'émission Sens Politique.