Dimanche, 26 mai 2024

La Ruche s'implante dans la région

Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

L’organisme à but non lucratif, La Ruche, est arrivé en Abitbi-Témiscamingue pour offrir des solutions de financement aux projets des entreprises, des organismes et de la population en général. Le lancement officiel s’est déroulé ce jeudi à Amos.

La Ruche est une plateforme de sociofinancement qui œuvre déjà partout au Québec. En plus des services de financement participatif, l’organisme se distingue en offrant de l’accompagnement personnalisé, un solide maillage régional et des programmes de financement additionnels exclusifs qui facilitent l’atteinte des objectifs financiers et la réussite des projets. 

La plateforme a pu s’implanter en Abitibi-Témiscamingue grâce au soutien financier du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité (FRR1).

La direction de La Ruche Abitibi-Témiscamingue sera assurée par Leslie Marcoux, qui désire voir les projets régionaux émerger et procurer le soutien nécessaire aux personnes porteuses de projets pour accomplir leurs idées et faire rayonner la région. Elle sera soutenue par une équipe-conseil en sociofinancement et en financement additionnel, ainsi que par un riche réseau d’ambassadrices et ambassadeurs locaux provenant de différents domaines professionnels. 

Stimuler le développement socio-économique

« La Ruche est devenue un outil de développement socio-économique incontournable pour les régions du Québec. Financer un projet n’est pas toujours facile pour ceux et celles qui n’ont peu ou pas d’historique financier. La Ruche leur permet de donner vie à leurs idées qui, autrement, n’auraient peut-être jamais vu le jour! », souligne Frédéric Auger, président-directeur général de l’organisation. 

Une première campagne est active sur la nouvelle plateforme régionale de La Ruche. Il s’agit de l’Espace Naad créé par Hari Colibri, qui désire récolter 15 000 $ pour rénover et aménager un endroit où des soins rituels seront offerts avec une variété de cours privé et en groupe dans le domaine du bien-être.

D’autres campagnes seront mises en ligne dans les prochaines semaines, dont celle du Refuge Cœur sur la patte ayant pour objectif de récolter 3 000 $ afin de créer un refuge animalier version 2.0 qui se veut éthique, éducatif, engagé et responsable. 

Avant son implantation officielle dans la région, trois campagnes de financement participatif témiscabitibiennes ont connu du succès. La maison des jeunes d’Amos a ainsi pu récolter 137 000 $, la campagne d’achat local « Mes achats à quelques pas », soutenue par les Chambres de commerce de la région, a pu amasser 270 000 $, et la campagne « Rouyn-Noranda unie pendant la pandémie » a réuni 35 000 $ pour soutenir les personnes vulnérables de la ville.

« L’arrivée de La Ruche dans la région sera un levier incontournable pour toute personne et organisation qui désire contribuer au mieux-être de sa collectivité. Dans le contexte économique et social actuel, nous devons tous travailler ensemble. Je suis convaincue qu’en permettant à des entreprises, des organismes et des individus de se connecter entre eux par le biais d’une plateforme reconnue et sécuritaire pour propulser leur projet, nous contribuerons au développement socioéconomique de notre milieu », a affirmé Line Darveau-Rivard, directrice du Centre Desjardins Entreprises Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec.

Depuis sa création, La Ruche a récolté plus de 30 M$ en financement participatif et plus de 50 M$ en retombées totales, et ce, dans les quatorze régions dans lesquelles elle est active.