Mercredi, 22 mai 2024

Grève générale des services publics : 21-22-23 novembre

Dernière mise à jour: • Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Le Front Commun octroi un autre mandat de grève générale pour la semaine du 20 novembre prochain.

Selon le président de la CSQ (Centrale des syndicats du Québec), le gouvernement caquiste n’a pas encore pris au sérieux la négociation sur les offres salariales, mais également les conditions de travail de leurs membres des services publics, tels que les domaines de l’enseignement et de la santé.

L’objectif de cette grève de 3 jours qui se fera les 21-22-23 novembre prochains est d’arriver à une entente et de mettre une pression sur le gouvernement afin d’ouvrir la table de négociation.

« On nous a donné plus de dates à l’aube de ces dates-là, donc ça je pense que c’est positif. Mais maintenant est-ce qu’on pourrait ne pas avoir ces journées de grève-là, bien je pense que malheureusement on risque de se retrouver dans la rue ces trois jours-là. », explique le président de la CSQ, Éric Gingras.

Conditions de travail

Il faut prendre en considération que les négociations ne sont pas basées sur l’offre salariale seulement, mais également sur les conditions de travail des membres que la CSQ représente pour garder un certain équilibre.

« Oui c’est un enjeu majeur et non il n’y a pas seulement le salaire, ça va prendre un équilibre, il va falloir les deux. Bien sûr les gens ne pourront pas et ne devront pas s’appauvrir et justement les 3 prochains jours de grève où on espère avoir une négo, on va mettre l’emphase là-dessus sur les aspects-là qu’on dit dans notre jargon « sectoriel » donc les conditions de travail. », exprime Éric Gingras du CSQ.

Représentation

La CSQ représente les 2 tiers du secteur de l’enseignement, du personnel de soutien et du domaine de la santé. Ceci constitue 420 000 membres.