Vendredi, 24 mai 2024

Problème de société : Interdire les animaux en logement

Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Plusieurs propriétaires de logement en Abitibi-Témiscamingue interdisent les animaux en appartement ce qui amène une difficulté supplémentaire à des locataires de se trouver un logement dans la crise actuelle sur le logement.

Une personne sur deux au Québec cohabite avec un à deux chiens, selon les statistiques puisées sur le site de Toutourisme-Amitoutous. Ce qui amène une difficulté supplémentaire pour ceux qui cherchent à louer un appartement pour les prochains mois. Pour certains propriétaires d’animaux cela devient un cri émotionnel de se départir de son animal pour réussir à trouver un logement.

« Un animal dépend beaucoup plus de toi, pis tout au long de sa vie va dépendre de toi, plus qu’un enfant. Un enfant, un moment donné, vole de ses propres ailes. Un animal jamais […]. Lui toute sa vie entière dépend de toi. C’est éthique, c’est une question éthique. Est-ce qu’on peut dire qu’un propriétaire de logement a les droits, a tous les droits d’interdire les animaux ? Est-ce qu’on rentre dans une question d’éthique, comme interdire des enfants, c’est illégal, on n’a pas le droit de le faire ? » exprime Joanie Duval, journaliste à MédiAT.

« Les gens se grayent d’un chien parce qu’il est beau ! »

« Les gens achètent sans s’informer de la race, des spécifications de la race, mais aussi des propriétaires des parents du chien, des descendances, peuvent en découler. Les gens ne sont pas conscients de ça. […] Il y a des choses que tu peux aller vérifier. Les gens ne vérifient pas ça. Ils se grayent d’un chien parce qu’il est beau. Un chien qui est beau ne veut pas dire qu’il convient à tes besoins. » mentionne Valérie Roy, co-fondatrice du Refuge le Cœur sur 4 Pattes.

Responsabilité

Selon les intervenants de la table ronde, la situation de cohabitation est devenue un problème de société. Est-ce que les villes et les municipalités doivent créer des infrastructures pour aider au bien-être de l’animal? Est-ce que les propriétaires de logement doivent ouvrir la discussion avec les propriétaires d’animaux ? Est-ce que le gouvernement du Québec et les vétérinaires ont leur partie de responsabilité à l’égard de la bienveillance animal?

Regardez la table ronde complète.