Mercredi, 22 mai 2024

Revendications du Bloc Québécois : Construction de logements sociaux abordables

Dernière mise à jour: • Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Sébastien Lemire et Sylvie Bérubé, députés du Bloc Québécois faisaient une sortie publique hier concernant l’énoncé budgétaire de la ministre des Finances, Chrystia Freeland qui sortira la semaine prochaine.

Les deux députés d’Abitibi-Témiscamingue et d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou se sont prononcés sur l’ajout de d’autres mesures à prendre pour lutter contre la pénurie de logements, entre autres dans leurs circonscriptions.

Leurs revendications auprès du gouvernement fédéral sont comment augmenter la construction de logements sociaux abordables. 

« Dans l’offre et de la demande, si les prix ont explosé, c’est notamment parce que ces logements-là ne sont plus aussi accessibles qu’ils étaient. Si on a accès à un logement abordable puis on a accès à un logement régulier, bien, peut-être que ça va faire baisser les prix aussi des logements réguliers. Ni l’un ni l’autre ne sont maintenant disponibles, ça fait que les prix ont explosé. », énonce Sébastien Lemire, député du Bloc Québécois de la circonscription d’Abitibi-Témiscamingue.

Solution

Une des solutions qu’ils ont mises de l’avant est de proposer un moyen de mettre sur pied un parc locatif et de permettre à des organismes à but non lucratif d’acheter des logements pour les rendre abordables sur le marché.

« Ce sont des solutions qui ont fonctionné ailleurs sans être des programmes d’HLM et autres, mais qui va pouvoir permettre de rebonifier l’offre de logements pour les gens qui ont moins les moyens. », affirme le député du Bloc Québécois de l’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire.

L’objectif de leurs revendications à trouver des solutions pour les logements est d’offrir au gouvernement fédéral des pistes de solutions qui lui permettra de réorienter sa stratégie pour les prochaines années.