Mercredi, 22 mai 2024

Saisies et arrestations à Rouyn-Noranda

Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

Les policiers de la Sûreté du Québec du poste de Rouyn-Noranda ont procédé à la saisie d’une grande quantité de stupéfiants, et arrêté trois personnes en lien avec la possession de la drogue saisie, au cours de la journée du 3 novembre dernier.

 Dans un premier temps, vers minuit, des patrouilleurs ont intercepté un véhicule dans le secteur de l’avenue Renaud pour vérifier si la conductrice était en état de conduire.

La femme de 29 ans a été arrêtée pour avoir conduit avec les capacités affaiblies par alcool et amenée au poste afin de se soumettre à l’éthylomètre qui a révélé un taux d’alcoolémie dépassant la limite permise par la loi. Son permis de conduire était déjà sanctionné et elle n’a pas respecté l’obligation d’utiliser un antidémarreur éthylométrique.

Lors de la fouille de son véhicule, les policiers ont saisi près de 1000 comprimés de méthamphétamine.

Elle a été libérée et devrait revenir à la cour à une date ultérieure pour la suite des procédures. La jeune femme pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par alcool et de possession de stupéfiants en vue de trafic. Des constats d’infractions totalisant près de 3000$ pourraient également lui être remis.

Quelques heures plus tard

En avant-midi, toujours le 3 novembre dernier, les patrouilleurs assistés des enquêteurs du poste de Rouyn-Noranda ont effectué une perquisition en matière de stupéfiants dans un immeuble à logement de la 7e rue à Rouyn-Noranda.

 Les occupants du logement, Pierre-Alexandre Quirion-Bédard 39 ans et Ann-Julie Asselin 36 ans, ont été arrêtés, interrogés et ils ont comparu la journée même. 

Ils ont été gardés détenus pour la suite des procédures. Des accusations reliées aux trafics de stupéfiants ont été déposées contre eux.

Les policiers ont saisi lors de la perquisition de la cocaïne, près de 100 grammes de cannabis illicite, des médicaments d’ordonnance, matériel de vente, plusieurs cellulaires et près de 3000 dollars en devises canadiennes.

*Selon les informations fournies par la Sûreté du Québec.