Samedi, 13 avril 2024

Pénurie de main-d'œuvre: des casiers électroniques à la rescousse

Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

La pharmacie Jean Coutu d’Amos s’est équipée de 20 casiers électroniques permettant le ramassage des ordonnances de façon autonome par la clientèle.

Le nouveau service permettra aux personnes qui ont renouvelé leur ordonnance en ligne, de venir la récupérer sans faire la file d’attente. 

Les pharmaciens propriétaires, Sébastien Provost et Alexandre Roy, espèrent offrir ainsi un service plus rapide au comptoir du laboratoire de leur pharmacie.

« Comme plusieurs entreprises, nous sommes confrontés à la pénurie de main-d’œuvre. Avec les casiers électroniques, nous souhaitons diminuer le temps d’attente de la clientèle, surtout lors des heures de pointe où c’est très achalandé. Nous sommes en phase test mais déjà, la réception des gens est très positive », a expliqué Sébastien Provost.

L’entreprise amossoise, qui compte six pharmaciens à temps plein depuis la mi-septembre, précise que le service de casiers est destiné aux clients qui n’ont pas besoin de parler avec un pharmacien, ce qui représente 80% des cas. Les pharmaciens demeurent quand-même disponibles en personne ou par téléphone.

Environ cinq utilisateurs par jour, soit 35 par semaine, utilise le service jusqu’à présent depuis son installation récente. L’objectif est d’atteindre la capacité journalière maximale de 20 utilisateurs soit 140 clients par semaine.