Samedi, 13 avril 2024

Des chaussées séparées entre Rivière-Héva et Cadillac

Dernière mise à jour: • Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
En plus de la construction de chaussées séparées entre Rivère-Héva et Cadillac, cinq tronçons de la 117 sont visés par des améliorations sécuritaires. Photo: Image fournie par le gouvernement du Québec.
Partager cet article

Le tronçon de la route 117 entre Rivière-Héva et Cadillac sera réaménagé avec des chaussées séparées pour permettre des dépassements plus sécuritaires a annoncé Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, aujourd’hui à Val-d’Or. 

Québec a décidé de séparer physiquement la circulation et ainsi permettre d’éviter les dépassements dangereux qui ont été la cause de nombreuses collisions sur cette section de la 117. Le nouveau tracé de ce tronçon comportera moins de courbes également. 

L’échéancier du projet prévoit le début des travaux en 2026.  

Il s’agit d’une des actions qui seront entreprises sur les 190 km qui séparent les villes de Val-d’Or et Rouyn-Noranda.

Interventions prioritaires

En plus de ces chaussées séparées, le bureau de projets de sécurisation de la route 117, mis en place en septembre 2022, a déterminé cinq secteurs de la 117 considérés prioritaires. Ils bénéficieront de travaux d’infrastructures dans le but d’en améliorer la sécurité.

Tout d’abord à Val-d’Or, les secteurs du carrefour giratoire 3e Avenue-boulevard Tétrault-boulevard Barrette jusqu’au secteur Dubuisson, ainsi que du carrefour giratoire 3e Avenue-boulevard Tétrault-boulevard Barrette jusqu’au chemin Brador, seront visés par des interventions.

Des solutions seront également apportées au secteur urbain de Malartic et à Rivière-Héva.

À Rouyn-Noranda, c’est le tronçon du carrefour giratoire rue Saguenay-route Osisko jusqu'au quartier Évain, y compris le chemin Bradley qui sera visé.

Le bureau de projets devrait prendre en considération plusieurs solutions et scénarios comme l'ajout de bandes rugueuses, de terre-pleins centraux, de nouvelles voies, de voies de dépassement, de stationnements incitatifs et l'optimisation de la signalisation.

Ces segments prioritaires de la route 117 ont été établis à la suite d’une analyse de plusieurs facteurs tels que le nombre d'accidents par kilomètre et leur concentration, l'indice de gravité de ceux-ci, la présence d'usagers vulnérables, les débits de circulation et la conception de la route.

L’annonce de ces actions s’ajoutent à la planification quinquennale d'intervention sur les chaussées 2024-2029 pour l'ensemble du territoire de l'Abitibi-Témiscamingue.