Mercredi, 19 juin 2024

Un nouveau chapitre pour Radio Boréale

Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
Les plans architecturaux des futurs locaux de Radio Boréale et MédiAT prévoient une belle visibilité au centre-ville d'Amos. Photo: Radio Boréale
Partager cet article

Radio Boréale se lance dans un nouveau chapitre de son histoire avec un projet de près de 2 millions de dollars qui comprend un déménagement dans de nouveaux locaux, situés dans l’ancienne Banque Nationale sur la 1ère avenue à Amos, et une transformation organisationnelle.

Dans une émission radiophonique spéciale qui se tenait dans le futur bâtiment, animée par Bruno Turcotte, le président et vice-président du conseil d’administration de Radio Boréale, Daniel Rose et Laurent Levasseur, ont annoncé le relancement de l’organisme et les motivations derrière celui-ci.

« Quand j’ai accédé au conseil d’administration de Radio Boréale il y a trois ans, j’ai constaté assez rapidement qu’il y avait beaucoup de travail à accomplir pour faire rayonner davantage notre radio locale. Le maintien du statu quo était inacceptable. Les principaux constats c’était que la radio avait perdu de vue sa mission, que la radio n’était plus connectée adéquatement, que les cotes d’écoute étaient déficientes, et que nos équipements étaient désuets ou commençaient à être désuets. Beaucoup de difficultés à recruter le personnel », a expliqué d’emblée Daniel Rose.

Après avoir diagnostiquer leur organisation et démarrer l’établissement d’un plan d’action pour la mettre à niveau, l’étape suivante pour Radio Boréale est la relocalisation.

« Pourquoi se relocaliser, pour commencer? Bien les locaux qu’on occupe présentement sont déjà trop petits pour fonctionner aujourd’hui. Forcément, ils sont trop petits pour fonctionner demain, parce que notre plan c’est de progresser, c’est de croître. Ça, ça veut dire plus d’employés, donc il y avait ce problème-là. Puis il y a un deuxième problème qu’on avait constaté, c’est que Radio Boréale manque beaucoup de visibilité », a renchérit Laurent Levasseur.

L’immeuble choisit par le conseil d’administration aura d’ailleurs pignon sur rue au centre-ville d’Amos. Les passants pourront voir les activités de la radio par une grande fenêtre donnant sur le studio principal.

La refondation et la relocalisation de l’organisme mènera ultimement à la création d’un carrefour culture et créativité qui impliquera les communautés de la MRC Abitibi dans le but d’innover et de développer des collaborations.

MédiAT reste à bord

MédiAT, qui partage déjà les locaux de la radio, restera donc à bord de l’aventure et déménagera dans les nouveaux locaux.

Les plans d’aménagement de la bâtisse prévoient un studio d’enregistrement spacieux et fonctionnel qui augmentera grandement le potentiel créatif de MédiAT.

« Je suis super fébrile, super content de ce partenariat. C’est vraiment une très bonne nouvelle pour la communauté, parce qu’on est là pour la communauté. Qu’est-ce que ça va apporter des locaux comme ça? Comme vous pouvez voir, pour ceux qui sont sur place, on a des merveilleux plafonds de 11 pieds et plus, ce dont on rêvait depuis toujours. On est un peu cloisonné où on est, donc ça va nous permettre d’avoir un studio, écoutez j’en bave d’avance, ce qu’on appelle un cyclorama, de 20 pieds par 20 pieds par 20 pieds et 15 pieds de haut. Un cyclorama, pour faire une petite histoire courte, c’est un peu comme quand on va chez le photographe, il y a une espèce d’arrière-plan qui se déroule jusqu’au plancher. Donc, ça va être comme ça sur 180 degrés, ça va être gigantesque. On aura plus de limites, on va vraiment être versatile », a annoncé avec enthousiasme Francis Bégin, coordonnateur chez MédiAT.

L’investissement total du projet nécessite 1.8 million de dollars, soit 400 000$ pour refonder Radio Boréale et 1.4 million de $ pour acquérir, mettre à niveau, améliorer et réaménager l’immeuble. L’aménagement dans la nouvelle bâtisse devrait se produire d’ici la fin de 2025.