La Vallée-de-l’Or relance le processus du compostage

La MRC Vallée-de-l'Or a relancé le processus d'appel d'offres pour la collecte du compost. Photo : Archives

Dernière mise à jour

Le conseil des maires de la  MRC Vallée-de-l’or retourne en processus d’appel d’offres pour son projet de plate-forme de compostage. Ce matin, les maires ont lancé un processus distinct pour le construction de la plate-forme et un autre pour l’usine de traitement du lixiviat.

Comme l’a rappelé la MRC dans un communiqué, l’idée de départ était de débuter la collecte des matières résiduelles compostables au printemps 2020. Toutefois, dans le premier appel d’offres, le plus bas soumissionnaire dépassait de 32% les coûts estimés du projet.

La MRC a donc revu sa stratégie comme l’explique le directeur du service de l’environnement, Marco Veilleux.

« Au départ, la construction d’un nouveau bassin d’accumulation était prévue afin de traiter le lixiviat issu du processus de compostage. Toutefois, l’idée de chauffer le lixiviat pendant les mois d’hiver a été soulevée, ce qui permettrait de prolonger la période de fonctionnement de l’usine actuelle, qui ne fonctionne que l’été. En étendant la capacité de traitement sur toute l’année, l’espace d’accumulation supplémentaire n’est plus nécessaire.»

Le préfet de la MRC, Martin Ferron, s’attend à une baisse des coûts.

«Par ces ajustements, nous pouvons procéder à des appels d’offres distincts pour la construction de la plate-forme et l’optimisation de l’usine. Nous espérons que cela se traduira par un plus grand intérêt de la part de firmes spécialisées, idéalement locales, et des prix à la baisse.»

La MRC Vallée-de-l’Or espère encore pouvoir débuter la collecte en 2020 comme l’exige le Gouvernement du Québec.