L’étude sur l’arsenic reportée à Rouyn-Noranda

Photo : Archives\MédiAT

La Santé publique régionale a pris la décision de reporter les activités en lien avec l’étude de biosurveillance et l’exposition à l’arsenic à Rouyn-Noranda. Celles-ci devaient initialement se dérouler ce printemps.

La directrice par intérim à la Santé publique régionale, Omobola Sobanjo, est consciente de l’anxiété que cette décision pourrait entraîner. «Si le calendrier initial de l’étude de biosurveillance a  été reporté, ce dossier n’en est pas moins important», a-t-elle assuré dans un communiqué.

Un nouveau calendrier doit être déposé d’ici la mi-mai le temps que le processus de déconfinement se déroule.