Plus d’humains, moins de bureaux pour Sébastien Lemire

Sébastien Lemire mise sur le personnel plus que sur les bureaux pour offrir des services aux citoyens. Les bureaux d'Amos, La Sarre et Ville-Marie fermeront leurs portes.

Le nouveau député d’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, a choisi de fermer les bureaux satellites d’Amos, La Sarre et Ville-Marie préconisant ainsi une approche «plus humaine» pour la dispense des services sur le territoire de la circonscription.

C’est ce qu’il a annoncé dans un communiqué aujourd’hui. Pour lui, cette décision s’explique par une volonté d’assurer un service de proximité sur le territoire. «L’argent économisé servira principalement à l’embauche d’une ressource locale mobile provenant de chaque MRC touchée et visant à être les yeux et les oreilles du député sur le territoire», a-t-on expliqué dans le communiqué.

Sébastien Lemire souhaite offrir un service de qualité, rapide et efficace pour l’ensemble des citoyens de la circonscription. Pour lui, ces objectifs ne seront pas atteints par des espaces de bureau, mais bien grâce à des humains.

«Conséquemment, j’ai donné la consigne à mon équipe qu’elle soit polyvalente, mobile et proactive pour aller à la rencontre des citoyens partout, a-t-il ajouté. Je crois sincèrement que nous offrirons une présence gagnante en allant à la rencontre des gens là où ils sont, dans leur ville ou leur village, plutôt que de miser sur un espace d’accueil satellite.»

La technologie, la téléphonie et la mobilité seront les trois outils principaux pour assurer des services de qualité. «Nous serons sous peu en 2020, a poursuivi le député. Les gens veulent avoir accès à du service rapide et sur plusieurs plateformes. Ceci ne passe plus uniquement par une présence en mode accueil pour assurer et maintenir un contact le plus direct possible.»

L’ex-députée néo-démocrate, Christine Moore, était parvenue à ouvrir des bureaux satellites dans les villes d’Amos, La Sarre et Ville-Marie lors de son premier mandat. Elle y offrait des services à temps partiel ou temps plein dans certains cas.