Route 117 : Les automobilistes sont le problème

OPINION

Exemple de comportement dangereux observé lors des passages entre Rouyn-Noranda et Rivière-Héva cette semaine

Dernière mise à jour

Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Francois Munger
Suivez-moi

Par où commencer?

J’ai passé de nombreuses heures sur le réseau routier la semaine dernière et j’en ai vu de toutes les couleurs. Je me suis déplacé aux quatre coins de la région pour le travail et j’en ai profité pour étudier le comportement de nombreux automobilistes.

Si je n’ai rien à signaler sur la route 111 entre Amos et La Sarre, ni entre Amos et Val-d’Or et aucun problème non plus observé sur la route 109 pour se rendre à Rivière-Héva, il en est tout autre pour la route 117.

Avec un volume de véhicule plus élevé, cela me faisait plus de conducteurs à observer, plus d’insouciance aussi. Le périple a débuté, en période de pointe, au début de la journée du dernier mercredi d’Août. En moins d’une heure, j’ai été troublé de constater au moins dix manœuvres mettant en danger d’autres automobilistes.  À cinq reprises, j’ai moi-même été forcé de freiner pour éviter une collision. Dépassements illégaux, cellulaires au volant, automobilistes téméraires et véhicule qui coupent la voie devant les autres en sortant d’une entrée, voilà quelques-uns des comportements que j’ai pu observer. Dépassement dans des courbes, sur des côtes ou encore alors que des véhicules viennent en sens inverse, pourquoi autant de conducteurs prennent des décisions irresponsables et mettent la vie d’automobilistes en danger chaque jour?

J’ai été forcé de constater que le message ne passe pas. Aujourd’hui je me questionne à savoir ce que ça va prendre pour que celui-ci passe, d’autres morts?

Les gens sont pressés, mettent des vies en danger, pour au final gagner quelques secondes. Chaque fois que je constate ces comportements, je ne peux m’empêcher de penser aux familles, aux parents, aux enfants, aux propriétaires d’entreprises, aux travailleurs, aux vétérans… bref à ceux qui empruntent la fameuse SANG 17.

Automobilistes, je vous invite à faire une introspection et à réfléchir à votre propre conduite. Ce n’est pas agréable d’être derrière un véhicule à 85km/h, j’en conviens, mais vous ne perdrez pas la vie pour ça. Le dépassement illégal qui vous passe en tête pourrait pour sa part vous la faire perdre.

Automobilistes, soyez patients, allumés et prudents, puisque après tout, ce n’est pas de la faute de la 117 si elle est aussi dangereuse, mais bien celle de ses utilisateurs.

 

 

Une caméra installée dans l’un de nos véhicule a capté un comportement dangereux à la sortie de Rouyn-Noranda dimanche soir.

Ce texte représente l’opinion de son auteur, il n’engage pas l’équipe de MédiAT.